Sauvetage d'une embarcation de migrants au large de Calais le 14 juillet 2020. Crédit : Préfecture maritime de la Manche
Sauvetage d'une embarcation de migrants au large de Calais le 14 juillet 2020. Crédit : Préfecture maritime de la Manche

Les autorités françaises et britanniques ont comptabilisé au moins 79 tentatives de traversées de la Manche depuis lundi. La veille, 180 personnes étaient parvenues à rejoindre les côtes anglaises. Un record de passages réussis qui ne doit pas éluder les dangers de la traversée maritime.

Après un week-end marqué par un nombre record de traversées réussies de la Manche par des migrants, au moins 79 personnes ont tenté de rejoindre l’Angleterre au départ des côtes françaises depuis lundi 13 juillet. Plusieurs exilés ont appelé les secours français à l'aide après que leurs embarcations ont subi des pannes moteur.

D’après les chiffres de la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord, 36 personnes réparties sur trois embarcations ont été secourues mercredi et 11 autres migrants ont été interceptés la veille. Côté britannique, le Home Office, l'équivalent britannique du ministère de l'Intérieur, a annoncé 32 tentatives de traversées pour la seule journée de lundi.

Un record de traversées mais toujours des dangers

Dimanche, bénéficiant notamment de conditions météorologiques favorables, 180 personnes réparties sur 15 embarcations de fortune étaient parvenues à atteindre les côtes britannique par la Manche. Jamais autant de migrants n'avaient réussi la traversée depuis la France en une seule journée.

>>  À relire : Nouveau record de traversées de la Manche : 180 migrants ont rejoint l'Angleterre en une journée

Pourtant, ce même jour, plusieurs migrants ont frôlé la catastrophe. Entre 17h et 18h, douze hommes ont été récupérés en hypothermie. Les deux embarcations sur lesquelles ils se trouvaient se sont retournées en pleine mer. Peu après 19h, ils ont été ramenés au port de Calais où ils ont été pris en charge par les pompiers et la police aux frontières. Ils sont tous sains et saufs.

La préfecture maritime rappelle que la Manche est un couloir maritime parmi "les plus fréquentés au monde" et que les conditions météorologiques y sont "souvent difficiles" avec notamment 120 jours de vent supérieur ou égal à force 7 en moyenne annuelle.

Renforcement de la lutte contre les passeurs

La multiplication des traversées, liée à des conditions de météo favorables depuis le printemps, est aussi encouragée par les passeurs” qui poussent les migrants à emprunter cette voie”, confiait François Guennoc, vice-président de l'association l'Auberge des migrants à Calais, interrogé par InfoMigrants fin mai.

Face à l’augmentation des arrivées de migrants en l’Angleterre, le ton s’est durci ces dernières semaines. Les ministres de l’Intérieur français et britannique, réunis dimanche, annonçaient la création d'une "cellule franco-britannique de renseignement" dans la lutte contre les passeurs de migrants.

>>  À relire : "Le taux de réussite des traversées de la Manche augmente et attire plus de migrants à Calais"

 

Et aussi