Image d'archives de migrants dans un camp grec. Crédit : Picture alliance
Image d'archives de migrants dans un camp grec. Crédit : Picture alliance

La police grecque a interpellé vendredi six personnes soupçonnées de transporter illégalement des migrants de la Grèce vers l'Italie, en échange de 5 500 euros.

Six personnes, un grec et cinq ressortissants étrangers, ont été interpellées vendredi 17 juillet sur l'île grecque de Corfou et dans la région d'Athènes pour transport illégal de migrants. Elles sont soupçonnées d'appartenir à une organisation criminelle en activité depuis juin 2019. Au moment de leur arrestation, les passeurs présumés transportaient 23 migrants de Corfou vers l'Italie.

Les membres de ce réseau auraient acquis plusieurs bateaux, en particulier des yachts capables de transporter au minimum 15 passagers, dont les propriétaires étaient présentés comme Bulgares.

>> À (re)lire : Plus de 160 passeurs interpellés dans huit pays

Les migrants devaient payer 5 500 euros. En échange, ils étaient acheminés par voie terrestre et par groupe de quatre jusqu'à Corfou, puis logés dans des hôtels.

Les yachts de l'organisation, sous pavillon étranger, étaient ensuite amarrés dans des ports proches des hôtels, d'où les migrants embarquaient discrètement.

Le nombre d'arrivées de migrants dans l'Union européenne, qui a énormément baissé depuis la crise de 2015, était en juin de quelque 3 500, selon les chiffres du Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), soit environ un tiers du nombre de juin 2019.



 

Et aussi