Un canot pneumatique à la dérive sur la Manche.  Crédit : Twitter / @SauveteursenMer (Archive)
Un canot pneumatique à la dérive sur la Manche. Crédit : Twitter / @SauveteursenMer (Archive)

Les autorités françaises ont annoncé, jeudi, avoir secouru douze migrants sur la plage de Cayeux-sur-Mer en baie de Somme. Cette petite ville du nord de la France est située au moins trois fois plus loin des côtes britanniques que les points de départ habituels autour de Calais.

Avec la surveillance policière accrue sur les plages de Calais et ses alentours, des départs de migrants sur des embarcations de fortune peuvent désormais s'observer bien plus loin que les zones habituelles. Douze migrants qui tentaient de traverser la Manche ont ainsi été secourus jeudi 23 juillet, dans la matinée, sur la plage de Cayeux-sur-Mer en baie de Somme. 

"Les 12 personnes secourues par le service départemental d'incendie et de secours (SDIS) de la Somme sont toutes sorties indemnes du centre hospitalier d'Abbeville vers 9h30. Parmi ces 12 personnes figurent trois femmes et neuf hommes adultes, de nationalités irakienne et koweïtienne", peut-on lire dans un communiqué de la préfecture de la Somme.

>> À relire : Nouveau record de traversées de la Manche : 180 migrants ont rejoint l'Angleterre en une journée

Leur embarcation a été renvoyée sur la plage "dès la première vague", indiquent les autorités qui ajoutent que des patrouilles de recherche ont été lancées pour retrouver d'autres migrants ayant pu "prendre la fuite à terre" après avoir participé à cette tentative échouée de traversée. Mais "à ce stade, les recherches effectuées par la gendarmerie au sol et sur les côtes n'ont pas permis de retrouver d'autres personnes", a précisé la préfecture de la Somme qui affirme maintenir sa "vigilance". La préfecture maritime a indiqué à l'AFP qu'aucune opération de recherche en mer n'avait été engagée.

3 200 traversées sur 235 canots depuis janvier

Les tentatives de traversée de la Manche depuis la baie de Somme sont, selon la gendarmerie, "assez rares", compte tenu de la distance importante jusqu'aux côtes anglaises. Dans sa plus petite largeur, entre la ville de Douvres en Angleterre et le cap Gris-Nez en France, le détroit du Pas-de-Calais mesure un peu plus de 30 kilomètres que des milliers de migrants essaient, chaque année, de parcourir dans des embarcations de fortune mais aussi parfois à la nage ou encore sur des planches à voile.

La distance entre Cayeux-sur-Mer et les côtes anglaises est au moins trois fois supérieure. Mais le dispositif de surveillance de plus en plus conséquent sur le littoral du Pas-de-Calais et du Nord peut susciter des tentatives plus au sud, selon la gendarmerie.

>> À (re)lire : Traversée de la Manche : la France et l'Angleterre créent une cellule de lutte contre les passeurs

Pour autant, les départs autour de Calais se poursuivent : mardi, 159 migrants sur 13 embarcations différentes ont ainsi réussi à atteindre l'Angleterre. Le lendemain, ce sont 43 autres personnes sur quatre canots qui ont été interceptées, d'après de Home Office, l'équivalent du ministère de l'Intérieur au Royaume-Uni. Au total, près de 3 200 migrants ont traversé la Manche sur quelque 235 petites embarcations depuis le début de l'année, selon un décompte tenu à jour par la BBC.

 

Et aussi

Webpack App