Des migrants en provenance du Maroc traversent le détroit de Gibraltar vers Tarifa en Espagne, en juillet 2018. Image d'illustration. Crédit : REUTERS
Des migrants en provenance du Maroc traversent le détroit de Gibraltar vers Tarifa en Espagne, en juillet 2018. Image d'illustration. Crédit : REUTERS

Les corps de sept migrants originaires d'Afrique subsaharienne, dont cinq femmes, ont été repêchés lundi au large de Tarfaya, dans le sud Maroc, ont annoncé les autorités marocaines lundi. Quarante migrants ont par ailleurs été interpellés alors qu'ils tentaient de rejoindre les Canaries.

Les autorités marocaines ont annoncé avoir repêché lundi 3 août les corps de sept migrants originaires d'Afrique subsaharienne au large de Tarfaya, dans le sud du pays, après un naufrage. "Les corps de sept citoyens (de pays) africains, dont 5 femmes, ont été rejetés par la mer" au large de cette ville désertique située sur la côte atlantique, ont précisé les autorités locales, citées par l'agence marocaine de presse (MAP).

Selon Helena Maleno, membre de l'association Caminando Fronteras, ces personnes tentaient de rejoindre les îles Canaries, en Espagne, situées à une centaine de kilomètres de Tarfaya. "La dangerosité de la route [des] Canaries, la faiblesse des zodiacs pour traverser l’océan atlantique, et aussi les services de sauvetage qui n’ont pas réagi aux appels de détresse ont provoqué la tragédie", a-t-elle écrit sur Facebook.

Par ailleurs, 40 migrants originaires de pays d'Afrique subsaharienne ont été interpellés le même jour, ont également annoncé les autorités marocaines, alors qu'ils tentaient de gagner les îles Canaries à partir de la bande côtière de Tarfaya. Il n'était pas clair mardi si ces individus faisaient partie de la même embarcation que les 7 personnes décédées.

Ce groupe de 40 migrants a été placé à l'isolement sanitaire en attendant de passer des tests de dépistage du coronavirus, selon MAP, et une enquête a été ouverte pour "déterminer les circonstances" de cette tentative de migration. 

Le même jour, la plateforme d'appels d'urgence en mer Alarm Phone a indiqué dans un tweet que 63 personnes, étant elles aussi partie de Tarfaya deux semaines auparavant en direction des Canaries, étaient toujours portées disparues.

>> A (re)lire : Méditerranée : "Avec les avions humanitaires SeaBird et Moonbird, nous avons repéré 20 000 migrants en détresse en mer"

En 2019, environ 74 000 tentatives "d'immigration irrégulière" depuis le Maroc à destination du voisin espagnol, via la mer Méditerranée ou l'océan atlantique, ont été avortées, selon Rabat.

 

Et aussi