La Macédoine du Nord, pays de passage sur la route des Balkans pour ceux qui espèrent rejoindre le nord-ouest de l'Europe, est régulièrement le théâtre de découvertes de ce genre. Crédit : Google Street View
La Macédoine du Nord, pays de passage sur la route des Balkans pour ceux qui espèrent rejoindre le nord-ouest de l'Europe, est régulièrement le théâtre de découvertes de ce genre. Crédit : Google Street View

La police de Macédoine du Nord dit avoir découvert mercredi 148 migrants entassés dans des camions lors de deux opérations distinctes menées dans le centre et le nord du pays. Deux hommes suspectés de trafic de migrants ont été arrêtés.

Pour la seule journée de mercredi 12 août, la police de Macédoine du Nord a découvert 148 migrants qui tentaient de traverser le pays à bord de différents camions.

Une première opération a eu lieu près de la ville de Demir Kapija, à une centaine de kilomètres au sud de la capitale Skopje. Un camion, escorté par une voiture, a été arrêté par la police qui a découvert 103 personnes entassées à l'arrière du véhicule, dont 29 enfants. La majorité de ces migrants - 81 personnes - sont originaires du Pakistan, les autres venant d'Afghanistan, d'Inde, d'Égypte, d'Iran et de Syrie. Deux hommes de nationalité macédonienne, suspectés d'avoir agi en tant que passeurs, ont été arrêtés.

Ces passagers clandestins ont été transférés dans un centre pour migrants situé dans la ville de Gevgelija, dans le sud. Ils doivent désormais faire l'objet d'un renvoi vers la Grèce voisine, dernier pays qu'ils auraient traversé avant leur entrée en Macédoine du Nord.

Une seconde découverte a été faite, plus tard dans la journée de mercredi, près de Vaksince, un village situé à proximité de la frontière avec la Serbie. Quarante-cinq migrants, originaires de Syrie, du Bangladesh, de Somalie, du Pakistan et des Territoires palestiniens, ont été trouvés dans un autre camion qui avait, lui, été abandonné. Le conducteur du véhicule a fui les lieux, a précisé la police.

>> À (re)lire : "Le transport par camion est privilégié par les migrants et les passeurs. Tous les réseaux fonctionnent avec"

La Macédoine du Nord, pays de passage sur la route des Balkans pour ceux qui espèrent rejoindre le nord-ouest de l'Europe, est régulièrement le théâtre de découvertes de ce genre. Samedi 8 août, 94 migrants, originaires de Syrie, d’Afghanistan, d’Irak et du Pakistan, avaient déjà été trouvés, cachés dans la remorque d'un camion, près de la ville de Radovish, cette fois-ci dans le sud-est du pays. Et plusieurs dizaines de migrants ont également été blessés dans des accidents de la route ces dernières semaines sur les roules locales

En raison de la pandémie de coronavirus, la frontière entre la Grèce et la Macédoine du Nord a été fermée. Mais malgré cette fermeture et celle de la route des Balkans depuis 2015, la police estime que les réseaux de trafiquants sont toujours actifs dans cette région. En juillet, 567 migrants, qui avaient tenté de traverser illégalement le pays, ont été détenus par les forces de l'ordre.

 

Et aussi