Le défenseur Alphonso Davies est l'une des pépites du Bayern Munich. Crédit : REUTERS/Michael Dalder
Le défenseur Alphonso Davies est l'une des pépites du Bayern Munich. Crédit : REUTERS/Michael Dalder

Le Bayern Munich, qui disputera dimanche la finale de la Ligue des Champions face au PSG, compte dans ses rangs un joueur surdoué au parcours atypique. Alphonso Davies, qui a grandi dans un camp de réfugiés au Ghana, se sert aujourd'hui de sa notoriété pour venir en aide à ceux qui, comme ses parents libériens, ont dû fuir leur pays.

"Je suis bien placé pour savoir ce qu'il peut se passer quand on donne à des réfugiés la chance de poursuivre leurs rêves." Ce message, Alphonso Davies l'a posté le 20 juin sur son compte instagram, à l'occasion de la Journée mondiale des réfugiés. Ce brillant défenseur du Bayern Munich est né voilà 19 ans dans le camp de réfugiés de Buduburam, situé à une quarantaine de kilomètres d'Accra, la capitale du Ghana.


Le camp de Buduburam a été créé en 1990 pour accueillir des réfugiés qui fuyaient la première guerre civile au Liberia. Il a grossi au fil des conflits qui ont secoué la Sierra Leone et le Liberia, pays d'où sont partis les parents d'Alphonso Davies en 2000. Le 2 novembre de cette même année, Alphonso a vu le jour. Sa mère, Victoria, a confié au site SkySports la grande difficulté de faire grandir cet enfant dans un camp de réfugiés où la nourriture manquait cruellement. "Nous étions en sécurité au Ghana. Mais c'était dur d'y vivre, nous étions inquiets. Les gens meurent aussi de faim dans des camps, pas seulement dans les zones de guerre", explique Victoria Davies.

Au bout de cinq ans, la famille Davies parvient à quitter le camp et à arriver au Canada. Alphonso est scolarisé et il rejoint un club de football à Edmonton. Ses parents trouvent du travail sur place et font grandir leurs trois enfants. Brillant footballeur, Alphonso a ensuite été pris au centre de formation des Whitecap de Vancouver où il excelle rapidement, intégrant dès 2016, à seulement 15 ans, l'équipe professionnelle. L'année suivante Alphonso obtient la nationalité canadienne et quelques jours plus tard, il décroche, le 13 juin 2017, sa première sélection avec l'équipe nationale du Canada lors d'un match amical contre Curaçao.

Un talent précoce

La renommée de ce talent précoce a rapidement franchi l'océan Atlantique et suscité un vif intérêt au sein de grands clubs européens. Le 1er janvier 2019, Alphonso Davies est arrivé au Bayern de Munich. Quatre mois plus tard, il devenait le buteur le plus jeune du club (18 ans, 4 mois et 15 jours) après avoir marqué contre Mayence et également le premier Canadien à avoir jamais inscrit un but pour le club bavarois.


Au milieu d'un effectif très riche en talents, Alphonso Davies, surnommé Phonzie, a rapidement su confirmer les espoirs que nourrissaient les recruteurs du Bayern. Et Alphonso Davies a tenu à profiter de sa popularité grandissante pour venir en aide aux réfugiés. Il a ainsi lancé fin avril un appel destiné à collecter des dons pour eux alors que la pandémie de coronavirus frappe le monde. Pour récolter des fonds destinés au Haut commissariat aux réfugiés (HCR), il avait alors participé à un match sur un jeu vidéo contre le gardien de but de l'AC Milan, Asmir Begovic, un autre ancien réfugié qui avait fui la Bosnie pour l'Allemagne lorsqu'il était jeune, avant de s'installer au Canada.

Le Final 8 de la Ligue des champions, phase finale de cette compétition qui se déroule au Portugal, a encore permis à Alphonso Davies de gagner en notoriété, ce joueur s'étant notamment illustré lors de la rencontre face au FC Barcelone qui s'est soldée par une écrasante victoire de l'équipe allemande (8 buts à 2). Et en vue de la finale qui verra, dimanche 23 août, le Bayern Munich et le PSG s'affronter, l'ACNUR (la branche espagnole du HCR) a tenu à féliciter sur Twitter Alphonso Davies en se demandant qui pouvait encore douter de la qualité et de la capacité de résilience des réfugiés.


 

Et aussi