Des gendarmes marocains poursuivent une embarcation de migrants à bord de barques de pêcheurs. Image d'illustration. Crédit : AMDH
Des gendarmes marocains poursuivent une embarcation de migrants à bord de barques de pêcheurs. Image d'illustration. Crédit : AMDH

Plus de 200 migrants originaires d’Afrique subsaharienne ont été interceptés depuis mardi en mer Méditerranée, au large du Maroc. Ils se trouvaient "à bord d'embarcations pneumatiques, de kayaks, de jet-skis et d'autres moyens nautiques de fortune", ont indiqué les garde-côtes marocains.

Depuis mardi 6 octobre, 231 migrants d’Afrique subsaharienne ont été interceptés en mer Méditerranée, au large du Maroc, par des garde-côtes de la marine royale marocaine, a rapporté jeudi 8 octobre l'agence de presse MAP.

Selon une source militaire citée par la MAP, ces "candidats à l'émigration irrégulière" étaient "à bord d'embarcations pneumatiques, de kayaks, de jet-skis et d'autres moyens nautiques de fortune".

Cette source a également indiqué que les rescapés avaient été "acheminés sains et saufs" vers les différents ports du nord du royaume, après avoir reçu les soins nécessaires à bord des patrouilleurs de la marine.

>> À (re)lire : Sénégal : près de 200 migrants interceptés en partance pour les Canaries

Chaque année, des milliers de migrants majoritairement issus de pays d'Afrique subsaharienne ou du Maghreb tentent de rejoindre l’Espagne en traversant la quinzaine de kilomètres à peine que la séparent du Maroc dans le détroit de Gibraltar.

Les arrivées des migrants sur les côtes espagnoles par la voie dite "occidentale" ont toutefois chuté de moitié sur les huit premiers mois de 2020, avec 8 200 entrées illégales recensées, selon l'agence Frontex.

 

Et aussi