Un canot de migrants tunisiens arrive à Lampedusa. Image d'illustration. Crédit : ANSA/ELIO DESIDERIO
Un canot de migrants tunisiens arrive à Lampedusa. Image d'illustration. Crédit : ANSA/ELIO DESIDERIO

Au moins treize personnes sont mortes dans le naufrage d’une embarcation de migrants, au large de Sfax, a indiqué lundi le tribunal Sfax, revoyant à la hausse le bilan donné dimanche. Plusieurs personnes sont toujours portées disparues.

C'est un nouveau drame au large de la Tunisie. Au moins treize personnes sont mortes dans le naufrage d’une embarcation de migrants au large de Sfax, a indiqué lundi 12 octobre le tribunal de Sfax. Dimanche, un premier bilan du drame avait fait état de sept corps repêchés.

D'après le porte-parole du tribunal de Sfax, Mourad Turki, onze corps avaient été retrouvés lundi à la mi-journée, et deux autres l'ont été dans l'après-midi.

Vingt neuf personnes se trouvaient dans l'embarcation qui a chaviré, a expliqué Mourad Turki à l'AFP. Les passagers étaient originaires de pays d'Afrique subsaharienne et deux étaient tunisiens, a-t-il ajouté, rapportant les paroles des survivants. L'embarcation se dirigeait vers l'Italie. Des opérations de recherche des disparus sont en cours.

Parmi les corps retrouvés, sept femmes de 20 à 30 ans et trois enfants, dont un de moins de six mois. Le corps d'un des deux Tunisiens, originaire de Sfax, a également été repêché.

Une trentaine de traversées interceptées

Selon un communiqué du ministère de l'Intérieur, 32 traversées clandestines ont été interceptées et 262 personnes âgées de 15 à 44 ans, dont deux ressortissants de pays d'Afrique subsaharienne, ont été arrêtées dimanche.

>> A lire : Tunisie : les garde-côtes interceptent 246 migrants en une seule nuit

En Libye voisine, les garde-côtes ont intercepté dans la nuit de samedi à dimanche 227 migrants partis de Zouara et Zawiya, près de la frontière tunisienne, et les ont ramenés en Libye, a indiqué le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés sur Twitter.


Après un pic des départs de Tunisie en 2011, suivi d'une forte chute, le nombre de départs augmente à nouveau depuis 2017, le pays faisant face à une progression du chômage et à de profondes inégalités dix ans après la révolution.

>> À lire : Les naufrages se multiplient le long de la côte tunisienne en direction de Lampedusa

Depuis le début de l'année et jusqu'à mi-septembre, 8 581 personnes ont été interceptées alors qu'elles tentaient de rejoindre l'Europe par la mer depuis les côtes tunisiennes, selon des statistiques du ministère de l'Intérieur. Parmi elles, 2 104 étaient étrangères.

 

Et aussi