Image d'archives du camp de migrants de Samos. Crédit : InfoMigrants
Image d'archives du camp de migrants de Samos. Crédit : InfoMigrants

Les autorités grecques ont arrêté le père de l’enfant mort lors de la traversée de la mer Égée sur une embarcation de fortune. Cet Afghan de 25 ans est accusé de "mise en danger de la vie d’autrui" et risque jusqu’à 10 ans de prison.

Un Afghan de 25 ans, père de l’enfant de six ans dont le corps a été retrouvé dimanche en mer Égée, a été arrêté par les autorités grecques. Le père et son fils avaient embarqué sur une embarcation de fortune, composée de 23 autres personnes, depuis les côtes turques dans le but de rejoindre les îles grecques.

Il risque jusqu’à 10 ans de prison. C’est à notre connaissance la première fois que le parent d’un enfant mort lors d'une traversée de la mer est inculpé. Cette arrestation, inédite, inquiètent les ONG.

"Attaque directe contre le droit de demander l'asile"

"Cette accusation est une attaque directe contre le droit de demander l’asile. Il est scandaleux qu’un père en deuil soit puni pour avoir cherché la sécurité pour lui et son enfant", a réagi à l’AFP Josie Naughton, fondatrice de l’organisation humanitaire Help Refugees / Choose love.

>> À (re)lire : La Grèce renforce sa frontière terrestre avec la Turquie

"La criminalisation des personnes qui recherchent une protection montre l’échec de l’Union européenne à trouver une solution aux routes migratoires dangereuses", a ajouté la militante.

Le Conseil européen pour les réfugiés et exilés a pour sa part estimé que "cette nouvelle tragédie montre la nécessité urgente de trouver des voies sûres et légales" permettant aux demandeurs d'asile de rejoindre l'Europe en toute sécurité.

Un autre passager arrêté pour trafic de migrants

Selon les autorités, le corps du petit garçon a été découvert sur une partie de la côte difficile d’accès, avec une femme rescapée à ses côtés.

Les raisons de ce naufrage sont pour l’heure encore floues, ont affirmé les garde-côtes grecs, tout comme les circonstances ayant entraînées la mort de l’enfant de six ans.

>> À (re)lire : Vidéo-témoignage : "Les garde-côtes grecs ont repoussé notre bateau vers la Turquie"

Les passagers de ce canot avaient dans un premier temps été portés disparus. Une partie d’entre eux ont été retrouvés dimanche sur les rives de l'île de Samos, Dix personnes ont été secourues non loin de l’île grecque et six autres ont réussi à rejoindre les côtes à la nage.

Un jeune de 23 ans, identifié comme le capitaine du bateau, a quant à lui été arrêté pour trafic de migrants.

 

Et aussi

Webpack App