Des personnes migrantes, lors de l'évacuation d'un campement à Paris, en janvier 2019. Image d'illustration. Crédit : REUTERS
Des personnes migrantes, lors de l'évacuation d'un campement à Paris, en janvier 2019. Image d'illustration. Crédit : REUTERS

Durant ce nouveau confinement, le président Emmanuel Macron a annoncé que "les guichets de service public resteront ouverts". L’Ofii maintient ses activités avec quelques changements d'organisation.

J’ai rendez-vous dans l’une des directions territoriales de l’Ofii, puis-je m’y rendre ?

Oui, "les 31 directions territoriales de l’Ofii (Office français de l'immigration et de l'intégration), sont toujours ouvertes et reçoivent sur rendez-vous ou par convocation", affirme Didier Leschi, directeur général de l’Ofii.

Les démarches concernant les retours volontaires ou l’échange de carte ADA ne nécessitent pas de rendez-vous ou de convocation. Néanmoins, il est préférable, autant que possible, de se manifester avant de venir, souligne le responsable.

La pandémie complique l’organisation de l’Ofii et ralentit les procédures. Pour être sûr d’être reçu, appelez ou envoyez un mail avant de venir.

>> À relire sur InfoMigrants : Ofpra-CNDA : quel fonctionnement prévu pendant le confinement ?

Dans les locaux, de l’Ofii, comme partout ailleurs, vous devrez obligatoirement porter un masque, vous désinfecter les mains au gel hydroalcoolique et respecter la distanciation sociale.

Est-ce que je peux toujours appeler la plateforme téléphonique de l’Ofii en Île-de-France pour déposer une demande d’asile ?

Oui, comme lors du premier confinement, la plateforme téléphonique en Île-de-France continue à fonctionner (sauf jours fériés), tout comme les guichets de dépôt des demandes d’asile.

Par ailleurs, l’examen des dossiers dans le cadre de la procédure pour étrangers malades est également maintenu. Vous pouvez continuer à envoyer vos dossiers de demande de titre de séjour pour étrangers malades si c’est votre cas.

Les cours de français délivrés par les opérateurs de l’Ofii vont-ils se poursuivre durant le confinement ?

Les structures sollicitées par l’Ofii pour délivrer des cours de français aux réfugiés dans le cadre du Contrat d’intégration républicaine (CIR) sont en train d’examiner des manières de continuer leurs activités, avance Didier Leschi. "On essaye de mettre en place des cours de français dématérialisés […]", précise-t-il.

Des cours de français en présentiel sont aussi maintenus mais avec des effectifs réduits en classe.

Dans les faits, le planning des cours va s’organiser au cas par cas. Pour savoir comment seront dispensés les cours de français que vous suivez, contactez directement les responsables de l’association qui les donne.

 

Et aussi