Les migrants secourus par l'Open Arms ont été transférés sur des navires italiens pour y observer une quarantaine, samedi 14 novembre. Crédit : Reuters
Les migrants secourus par l'Open Arms ont été transférés sur des navires italiens pour y observer une quarantaine, samedi 14 novembre. Crédit : Reuters

Le navire humanitaire espagnol Open Arms a transbordé samedi, au large de la Sicile, les 255 migrants repêchés la semaine dernière en mer. Les migrants, dont 71 mineurs non accompagnés, ont été placés en quarantaine sur deux bateaux italiens.

Le navire humanitaire espagnol Open Arms a transbordé samedi 14 novembre les quelque 255 migrants secourus la semaine dernière en Méditerranée. L'opération s'est déroulée au large de Trapani, dans l'ouest de la Sicile.

"Nous les transférons sur un bateau où ils seront confinés, a tweeté l'ONG. Enfin, leur odyssée en mer prend fin et ils laissent la Libye derrière eux. Nous espérons que l'Europe les traitera mieux."*

Les 184 adultes et 71 mineurs non accompagnés, originaires d'une vingtaine de pays africains, ont été répartis sur deux navires italiens pour effectuer cette quarantaine. Avant le transbordement, les gardes-côtes italiens avaient évacué du bateau dix personnes nécessitant des soins d'urgence.

"Notre douleur immense sera notre force"

Six migrants avaient péri noyés mercredi dans le naufrage de leur embarcation, malgré l'intervention d'Open Arms. Un bébé de six mois originaire de Guinée avait en outre succombé en attendant les secours.

Selon un tweet de l'ONG, la dépouille de ce dernier a été enterrée sur l'île de Lampedusa. "Notre douleur immense sera notre force pour empêcher la mort d'autres innocents comme toi", est-il indiqué en guise d'hommage à cet enfant que les secours sur le navire humanitaire n'avaient pas réussi à réanimer. Quelques heures après le décès, le bébé et sa mère avaient été évacués vers l'île italienne, le 11 novembre.

L'année 2020 est marquée par une recrudescence d'embarcations en Méditerranée centrale, route migratoire la plus meurtrière du monde pour les candidats à l'exil vers l'Europe, venus pour l'essentiel de Libye et de la Tunisie voisine.


 

Et aussi