L'Open Arms a quitté le port de Barcelone mercredi matin pour rejoindre la zone de recherche et de sauvetage. Crédit : Open Arms
L'Open Arms a quitté le port de Barcelone mercredi matin pour rejoindre la zone de recherche et de sauvetage. Crédit : Open Arms

L'Open Arms, de l'ONG espagnole éponyme, est de retour en mer Méditerranée et devrait atteindre les côtes libyennes dans quelques jours. C'est le seul navire humanitaire actuellement présent dans la zone de recherche et de sauvetage. Il restera en mer pendant les fêtes de fin d'année.

"L'Open Arms a levé l'ancre ce matin du port de Barcelone pour sa 79e mission et navigue vers la mer Méditerranée". L'ONG espagnole éponyme a annoncé sur Twitter mercredi 23 décembre son retour dans la zone de recherche et de sauvetage.

Le navire humanitaire devrait atteindre les côtes libyennes dans trois jours, si les conditions météorologiques ne se détériorent pas, a précisé à InfoMigrants Laura Lanuza, chargée de communication de l'Open Arms.

L'Open Arms passera Noël dans la zone de recherche et de sauvetage

"Ce Noël, notre navire, le seul qui n'est pas bloqué, restera dans les eaux internationales avec pour seule mission de protéger la vie des plus vulnérables en mer", a indiqué l'ONG dans un communiqué. "Nous espérons que pendant ces fêtes de fin d'année, nous pourrons célébrer la vie", a ajouté Open Arms.

La dernière mission du bateau espagnol remonte à mi-novembre quand l'équipage a secouru plus de 200 migrants au large de la Libye. Lors de cette opération, six exilés avaient péri noyés dans le naufrage de leur embarcation, malgré l'intervention d'Open Arms. Un bébé de six mois originaire de Guinée avait en outre succombé en attendant les secours.

>> À (re)lire : Près d'un millier de morts en Méditerranée depuis le début de l'année

Les migrants secourus avaient quant à eux été pris en charge quelques jours plus tard par deux navires italiens et l'Open Arms avait dû subir une quarantaine de deux semaines au port sicilien de Trapani. Fin novembre, il était retourné dans son port d'attache, en Espagne, pour changer d'équipage.

Un autre navire devrait prochainement faire son retour dans la zone de recherche et de sauvetage. L'Ocean Viking, de l'ONG française SOS Méditerranée, a annoncé lundi qu'il reprendrait la mer en janvier, après avoir été immobilisé cinq mois par les autorités italiennes. "Nous sommes soulagés que le bateau soit libéré, enfin, et nous sommes déterminés à repartir en Méditerranée centrale après une période très éprouvante pour nos marins sauveteurs", a réagi Sophie Beau, interrogée par InfoMigrants.

 

Et aussi