Un travailleur subsaharien dans une serre à Almeria, en Andalousie, en mars 2019 (image d'illustration). Crédit : AP
Un travailleur subsaharien dans une serre à Almeria, en Andalousie, en mars 2019 (image d'illustration). Crédit : AP

De l’esclavage moderne : c’est la ministre espagnole du travail qui utilise cette expression quand elle évoque ces Marocains, Sénégalais, Maliens ou migrants d’Europe de l’est venus travailler dans les serres du sud du pays, en Andalousie précisément. Reportage dans les cultures espagnoles.

GRAND REPORTAGE


(Rediffusion du 10 septembre 2020)

On y cultive melons, pastèques, poivrons, fraises ou encore tomates en plein hiver.

Ces ouvriers agricoles seraient près de 100 000 à travailler dans les serres, dont au moins un tiers serait sans papiers, selon le syndicat agricole andalou, sous-payés, exploités, entassés dans des taudis.

Un reportage de Noémie Lehouelleur.

 

Et aussi