© AFP/Ibrahim Chalhoub | Des réfugiés syriens emportent les restes de leurs biens de l'incendie du camp de Minieh, le 27 décembre 2021.
© AFP/Ibrahim Chalhoub | Des réfugiés syriens emportent les restes de leurs biens de l'incendie du camp de Minieh, le 27 décembre 2021.

Au Liban, les violences contre les réfugiés syriens se multiplient. Dernier exemple en date : l’incendie criminel d’un camp près de Tripoli le week-end dernier, provoqué par un différend entre une famille libanaise et des travailleurs syriens. Un acte vraisemblablement commis par des Libanais.

REP 2'30 Internat 06-01-21 Liban violences contre les réfugiés syriens


Le mois dernier déjà, 270 familles de réfugiés avaient été chassées d’un village du nord du pays après un meurtre. Des tensions entre les Libanais et les 1,5 million de Syriens présent dans le pays sont exacerbées par la crise économique. Alors que tous plongent dans la pauvreté, le ressentiment contre les réfugiés grandit. Accusés de tous les maux dans un pays en faillite, ces déplacés qui représentent un cinquième de la population du Liban subissent le racisme et la violence.

 

Et aussi

Webpack App