Un enfant agrippé aux sauveteurs espagnols lors de son arrivée aux Canaries, en janvier 2021 (illustration). Crédit : Reuters
Un enfant agrippé aux sauveteurs espagnols lors de son arrivée aux Canaries, en janvier 2021 (illustration). Crédit : Reuters

Awa et son frère jumeau Alhassane, âgés de 9 ans, ont pris la route des Canaries avec leur mère la semaine dernière depuis les côtes marocaines afin de rejoindre le père en Belgique. Durant la traversée, Alhassane est mort et son corps a été jeté à l'eau.

C'est une tragique histoire relatée par l'agence de presse espagnole EFE et reprise dans les médias locaux. Une petite fille de 9 ans a perdu son frère jumeau alors qu'ils se trouvaient tous deux à bord d'une embarcation de fortune en partance vers les îles Canaries.

>> À (re)lire : Séparés en Libye, un enfant de six ans et sa mère se retrouvent en Sicile

Awa et Alhassane, originaires de Guinée, ont embarqué dans un canot avec leur mère mardi 12 janvier vers 2h du matin depuis la ville marocaine de Dakhla, connue pour être devenue un lieu de départ des migrants vers l'archipel espagnol. Dans l'embarcation précaire, la famille est accompagnée d'une trentaine d'autres personnes, la plupart originaires d'Afrique subsaharienne.

Les migrants passent plusieurs jours dans l'océan Atlantique, réputé pour ses courants dangereux. Ils seront finalement secourus samedi 16 janvier par les sauveteurs espagnols, au large de l'île de Grande Canarie. À leur arrivée au quai d'Arguineguin, dans le sud de l'île, les passagers sont physiquement affaiblis : la plupart éprouvent des difficultés à marcher sans assistance à cause d'importants vertiges et de déshydratation. 

Parmi eux, une femme attire particulièrement l'attention des services médicaux. En pleine crise d'angoisse, elle pleure sans discontinuer et peine à parler aux volontaires de la Croix-Rouge, présents au port. 

>> À (re)lire : Des centaines de familles à la recherche de leurs proches disparus sur la route des Canaries

À ses côtés, sa fille Awa raconte aux humanitaires que son frère jumeau est mort lors de la traversée. Alhassane a perdu connaissance et est décédé dans l'embarcation quelques jours avant le sauvetage. Son corps a ensuite été jeté à la mer.

Visiblement très émus, les volontaires de la Croix-Rouge ont quitté le port en pleurs tandis que la mère et la fille ont été prises en charge à l'hôpital. La famille avait pris la mer dans l'espoir de rejoindre le père, qui vit en Belgique. 

L'an dernier, plus de 2 000 personnes sont mortes en tentant de rejoindre l'Espagne, dont près de 85% sur la route des Canaries.

 

Et aussi