Mardi 19 janvier, près de 90 personnes ont réussi à entrer à Melilla. Crédit : Reuters
Mardi 19 janvier, près de 90 personnes ont réussi à entrer à Melilla. Crédit : Reuters

Environ 150 migrants ont tenté de franchir la barrière frontalière séparant l'enclave espagnole de Melilla du Maroc mardi. Près de 90 personnes sont parvenues à entrer sur le sol espagnol lors de cette opération.

C'est la plus grande tentative de franchissement de la clôture qui sépare le Maroc de l'enclave espagnole de Melilla depuis cinq mois. Mardi 19 janvier à l'aube, près de 150 migrants ont tenté d'escalader la barrière frontalière, a indiqué un porte-parole de la préfecture de Melilla.

Quatre-vingt sept d'entre eux sont parvenus à fouler le sol espagnol malgré les efforts des forces de sécurité des deux pays pour les en empêcher. Lors de cette opération, neuf migrants ont été blessés et transférés à l'hôpital. Les autres ont été pris en charge dans l'unique centre d'accueil de l'enclave, le CETI.

>> À (re)lire : Franchir les barbelés de Ceuta et Melilla : et après ?

La dernière grosse opération du genre a eu lieu le 20 août dernier, quand environ 300 personnes ont pris d'assaut la clôture. Seulement une trentaine d'entre eux avaient réussi à entrer en Espagne et un migrant était mort lors de cette tentative.

Cependant, les migrants essaient quotidiennement d'escalader en petits groupes les barrières des enclaves de Ceuta et Melilla, seules frontières terrestres entre l'Union européenne et l'Afrique. Selon les chiffres du ministère de l'Intérieur espagnol, depuis le début de l'année, 60 personnes ont réussi à franchir la clôture de Melilla, et 70 celle du côté de Ceuta.

 

Et aussi