L'Ocean Viking a porté secours à environ 250 personnes, vendredi 22 janvier 2021, au large de la Libye. Crédit : Fabian Mondl / SOS Méditerranée
L'Ocean Viking a porté secours à environ 250 personnes, vendredi 22 janvier 2021, au large de la Libye. Crédit : Fabian Mondl / SOS Méditerranée

Quelque 140 migrants ont été secourus, vendredi matin, au large de la Libye par l'Ocean Viking. Cette nouvelle opération en mer Méditerranée intervient le lendemain d'un premier sauvetage de 117 personnes, portant à 250 le nombre d'exilés à bord du navire humanitaire.

"L'Ocean Viking a porté secours à environ 140 personnes à bord de deux canots pneumatiques en détresse". Dans un tweet publié vendredi 22 janvier, SOS Méditerranée, l'ONG qui affrète le navire humanitaire, a annoncé son deuxième sauvetage en moins de 24h. 

Lors de cette opération, qui s'est déroulée "dès le lever du jour", de nombreux enfants en bas âge et femmes ont été secourues, a ajouté l'équipage.

C'est le deuxième sauvetage de l'Ocean viking en moins de 24h. Jeudi, le navire humanitaire avait déjà porté assistance à 117 personnes. Parmi les rescapés de ce vendredi, on compte 58 mineurs ainsi que quatre bébés, dont un d'un mois seulement. Leur sauvetage, "dans une mer mauvaise avec beaucoup de houle", a été "très difficile", a déclaré à l'AFP Sophie Beau, la directrice de SOS Méditerranée. "Ils sont épuisés, trempés, en hypothermie, avec beaucoup de nausées et de maux de tête", a-t-elle ajouté.

Sophie Beau s'est montrée "très inquiète pour les personnes qui se retrouvent actuellement en mer dans des conditions hivernales, encore plus dangereuses que d'habitude".

Mardi, le naufrage d'une embarcation de migrants au large des côtes libyennes a fait au moins 43 morts selon l'Organisation internationale des migrations (OIM). Parmi eux, un jeune Guinéen connu de la rédaction d'InfoMigrants.

L'Ocean Viking, qui a été bloqué cinq mois par les autorités italiennes avant de reprendre la route le 11 janvier, est le seul navire humanitaire actuellement présent en mer Méditerranée. L'Open Arms, navire affrété par l'ONG espagnole éponyme, est en ce moment au port de Barcelone et devrait revenir dans la zone de recherche et de sauvetage en début février.

 

Et aussi