Les migrants ont été secourus par le navire commercial Vos Triton. Un corps a été remonté à bord. Crédit : Sea-Watch
Les migrants ont été secourus par le navire commercial Vos Triton. Un corps a été remonté à bord. Crédit : Sea-Watch

Au moins 41 personnes sont portées disparues, dont quatre femmes et trois enfants, après un naufrage survenu le week-end dernier au large de la Libye, ont indiqué deux agences onusiennes mercredi. Depuis le début de l'année, 170 migrants sont morts en Méditerranée en tentant de rejoindre les côtes européennes.

Un nouveau naufrage a eu lieu le week-end dernier en mer Méditerranée, a-t-on appris mercredi 24 février de l'Organisation internationale des migrations (OIM) et du Haut-commissariat des Nations unies aux réfugiés (HCR). Au moins 41 migrants sont portés disparus.

L'embarcation, composée d'environ 120 passagers, avait quitté la Libye le 18 février. Quelques heures plus tard, les migrants ont alerté la plateforme téléphonique d'urgence en mer Alarm Phone.

"Les gens sont paniqués", a relayé Alarm Phone sur Twitter le 19 février. "Ils ont demandé d'envoyer des secours d'urgence. Nous avons alerté les autorités et les navires marchands de la zone. Les 'soit-disant' garde-côtes libyens refusent d'aider."

L'embarcation a commencé à prendre l'eau après "environ 15 heures" de navigation, selon un communiqué du HCR et de l'OIM qui ont recueilli "des témoignages fiables sur le naufrage" finalement survenu deux jours après le départ, le samedi 20 février.

"Six personnes sont mortes en tombant à l'eau tandis que deux autres, ayant aperçu un bateau au loin, ont tenté de l'atteindre en nageant, et se sont noyées", précisent les organisations internationales.

"Une autre tragédie provoquée par la politique européenne"

Le navire marchand Vos Triton, présent à proximité, a finalement procédé au sauvetage des migrants mais "l'opération difficile et délicate" a entraîné un nouveau drame : une trentaine de personnes se sont noyées, ajoutent l'OIM et le HCR, portant le bilan à 41 morts.

Un seul corps a été retrouvé. Il a été remonté à bord du bateau commercial, où les rescapés lui ont rendu hommage lors d'une cérémonie improvisée à bord, a observé l'avion de reconnaissance de l'ONG Sea-Watch, le Moonbird.

Parmi les disparus, on compte trois enfants et quatre femmes, dont la mère d'un bébé qui se trouve actuellement en Italie. Les 77 rescapés ont tous été débarqués dans la péninsule italienne.

Sur Twitter, Sea-Watch s'indigne. "Une autre tragédie provoquée par la politique européenne qui laisse mourir les gens [...] L'Europe retarde systématiquement les opérations de sauvetage et bloque les navires civils de sauvetage en mer. Lorsque les navires marchands font leur devoir et sauve les gens, ils sont laissés seuls."

Selon l'OIM, 170 personnes sont mortes en mer Méditerranée depuis le début de l'année. "Le fait que les réfugiés et migrants poursuivent leurs tentatives désespérées de rejoindre l'Europe en passant par la Méditerranée centrale représente la preuve de la nécessité d'un effort international immédiat pour offrir à ces derniers une alternative valable", insistent l'OIM et le HCR, qui précisent qu'entre le 1er janvier et le 21 février, plus de 3 800 migrants sont arrivés en Italie par la mer, dont 2 527 partis des côtes libyennes.

 

Et aussi

Webpack App