Des migrants tentent le passage dans l'enclave espagnole de Melilla, en territoire marocain, en 2014. Crédit : Reuters
Des migrants tentent le passage dans l'enclave espagnole de Melilla, en territoire marocain, en 2014. Crédit : Reuters

Plus de 150 migrants ont escaladé lundi à l'aube la clôture qui sépare le Maroc de Melilla, l'enclave espagnole dans le nord du pays. Seule une soixantaine de personnes ont réussi à entrer. Le mur de barbelés de Melilla est régulièrement pris d'assaut par les migrants qui tentent d'atteindre l'Europe via cette porte d'entrée africaine.

Une soixantaine de migrants ont réussi à franchir la clôture séparant l'enclave espagnole de Melilla du nord du Maroc, lundi 8 mars, ont annoncé les autorités espagnoles. 

Plus de 150 personnes massées du côté marocain de la frontière ont foncé en direction de cette grille vers 6h locales (5h GMT) et "59 migrants sont parvenus à entrer à Melilla", a annoncé la préfecture de Melilla dans un communiqué, précisant que trois membres de la Garde civile (corps de sécurité espagnol) et deux migrants avaient été légèrement blessés.

>> À (re)lire : Franchir les barbelés de Ceuta et Melilla : et après ?

Les migrants qui ont réussi à entrer ont été immédiatement emmenés dans un centre de santé afin d'y être testés pour le Covid-19, puis mis en quarantaine, a précisé la préfecture. Ils seront ensuite placés dans l’unique centre d’accueil de l’enclave, le CETI.

Les enclaves espagnole de Ceuta et Melilla au Maroc, uniques portes d'entrée terrestres européennes en Afrique. Credit : InfoMigrants
Les enclaves espagnole de Ceuta et Melilla au Maroc, uniques portes d'entrée terrestres européennes en Afrique. Credit : InfoMigrants

Melilla et Ceuta - l'autre enclave espagnole située sur la côte marocaine - constituent les seules frontières terrestres de l'Union européenne avec l’Afrique. Ces deux enclaves sont régulièrement le théâtre de charges massives de la part de migrants pour tenter de franchir en force les clôtures qui les séparent du Maroc.

Le 19 janvier, une autre "charge" a eu lieu. Près de 150 migrants ont tenté d'escalader la barrière frontalière à l’aube. Quatre-vingt sept d'entre eux sont parvenus à fouler le sol espagnol malgré les efforts des forces de sécurité des deux pays pour les en empêcher. Lors de cette opération, neuf migrants ont été blessés et transférés à l'hôpital. Les autres ont été pris en charge au CETI.

La dernière grosse opération du genre avait eu lieu le 20 août 2020, quand environ 300 personnes s'étaient lancées à l’assaut de la clôture. Seulement une trentaine d'entre elles avaient réussi à entrer en Espagne et un migrant était mort lors de cette tentative en chutant de plusieurs mètres.

Au cours des deux premiers mois de l'année, 389 migrants ont réussi à entrer ainsi à Ceuta et Melilla, une baisse notable par rapport aux 969 qui l'avaient fait au cours de la même période en 2020, d'après les données du ministère espagnol de l’Intérieur. 

L'an dernier, en pleine pandémie de coronavirus, 1 755 migrants sont entrés dans les deux enclaves par voie terrestre, une chute de 72% par rapport à l'année précédente (6 346).

 

Et aussi