Un véhicule de la police nationale. Crédit : @PoliceNat62 / Twitter
Un véhicule de la police nationale. Crédit : @PoliceNat62 / Twitter

Un véhicule transportant 17 migrants a été intercepté dans la nuit de samedi à dimanche par la police aux frontières, à Boulogne-sur-Mer dans le Pas-de-Calais. Deux personnes soupçonnées d'être les passeurs ont été placées en garde à vue.

La Police aux frontières (PAF) a découvert, dans la nuit du samedi 6 au dimanche 7 mars, 17 ressortissants étrangers cachés dans un camion à Boulogne-sur-Mer dans le nord de la France. 

D'après des informations obtenues par le quotidien local La Voix du Nord, il s'agissait de migrants espérant vraisemblablement se rendre en Angleterre par la route. Bien que le renforcement des contrôles routiers et de l'Eurotunnel aient contribué à une diminution des tentatives de passer outre-Manche par ce biais, certains s'y risquent encore.

>> À (re)lire : Deux migrants retrouvés inconscients dans un camion dans le nord de la France

Dans un tweet publié dimanche, la police indique que sept des exilés "ont été placés en rétention administrative". Deux personnes soupçonnées d'être "les passeurs" ont également "été placées en garde à vue", apprend-t-on également. En cas de poursuites, elles risquent de lourdes peines de prison.

D'ailleurs, deux autres passeurs ont été condamnés la semaine dernière à trois et cinq ans de réclusion ainsi qu'à une interdiction définitive du territoire français (ITF). Ils avaient été interpellés par la police du Pas-de-Calais il y a quelques mois à la suite d'une tentative échouée de traversée de la Manche ayant conduit à la mort de deux exilés.

Des interceptions presque tous les jours

Que ce soit sur la route ou sur les plages du littoral calaisien, les interceptions de migrants par la police sont quasi quotidiennes ces dernières semaines, notamment en raison d'une légère amélioration des conditions météorologiques.

>> À (re)lire : Un jeune migrant meurt percuté par une voiture sur l'autoroute d'accès à Eurotunnel

Lundi soir, des policiers ont ainsi "mis en échec" une tentative de traversée de la Manche à Sangatte à bord d'un petit canot avec six migrants. La nuit précédente, plus de 45 personnes dont des mineurs, avaient été interceptées dans des conditions similaires. De même que dimanche, une autre tentative a été avortée par les patrouilleurs qui ont noté que 20 migrants avaient pris la fuite.

En 2020, plus de 9 500 traversées ou tentatives de traversée à bord de petits canots ont été recensées, soit quatre fois plus qu'en 2019, selon un bilan de la préfecture maritime.

 

Et aussi