Les autorités tunisiennes ont récupéré les corps de 14 migrants, le 9 mars 2021. REUTERS/Hani Amara
Les autorités tunisiennes ont récupéré les corps de 14 migrants, le 9 mars 2021. REUTERS/Hani Amara

Les autorités tunisiennes ont repêché les corps de 39 migrants, dont ceux de quatre enfants, après le naufrage de deux embarcations au large de Sfax, dans l'est de la Tunisie. Cent soixante cinq personnes ont également été secourues.

La garde nationale maritime tunisienne a secouru 165 migrants mardi et repêché 39 corps dont ceux de quatre enfants après le naufrage de deux embarcations au large de Sfax dans l'est de la Tunisie, a indiqué mardi 9 mars la Garde nationale.

Partis dans la nuit à bord de deux embarcations de fortune, ces candidats à l'exil, pour la plupart d'Afrique subsaharienne qui tentaient de rallier illégalement l'Europe, ont été repérés par des unités des garde-côtes.


La ville de Sfax se trouve à 200 km de Lampedusa. Crédit : Google Map
La ville de Sfax se trouve à 200 km de Lampedusa. Crédit : Google Map


Selon le porte-parole du ministère de la Défense tunisien, les recherches sont encore en cours.

Cette zone est devenue un important point de départ de migrants fuyant la pauvreté et la guerre en Afrique et au Moyen-Orient, dans l'espoir d'une vie meilleure en Europe.

>> À (re)lire : La marine tunisienne récupère 50 migrants africains à la dérive depuis plusieurs jours

L'année écoulée a été marquée par une augmentation des traversées en Méditerranée centrale, route migratoire la plus meurtrière du monde pour les candidats à l'exil vers l'Europe.

En 2021 "l'augmentation des départs continue"

  Entre le 1er janvier et le 21 février, 3.800 migrants sont arrivés clandestinement en Italie par la mer, selon le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), dont près d'un millier via la Tunisie et 2.500 via la Libye voisine.

  En 2021, "l'augmentation des départs continue" depuis la Tunisie, souligne Romdhane Ben Amor, du Forum tunisiens pour les droits économiques et sociaux.

  Cette ONG tunisienne de défense des droits a décompté 94 bateaux interceptés depuis le début de cette année et 1.736 personnes arrêtées avant de prendre la mer, soit environ le double par rapport à la même période de l'année précédente.

Ce n'est pas la première fois qu'une telle tragédie se produit. Au cours du week-end du 20 et 21 février, deux corps avaient déjà été repêchés. À Noël 2020, 20 corps avaient aussi été récupérés par les autorités après un naufrage.

Depuis le début de l'année, plus de 3 500 migrants sont arrivés clandestinement en Italie par la mer selon le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR).

 

Et aussi