Image d'archives de migrants à Calais. Crédit : Reuters
Image d'archives de migrants à Calais. Crédit : Reuters

Un migrant d'une vingtaine d'années a eu le pied sectionné mercredi alors qu'il tentait de monter dans un train de marchandises dans les environs du port de Calais. Le jeune homme, dont le pronostic vital n'est pas engagé, a été pris en charge à l'hôpital.

Face au renforcement des contrôles de police, les migrants prennent de plus en plus de risques pour échapper aux radars et tenter d'atteindre le Royaume-Uni depuis la France. C'est le cas d'un jeune exilé qui a eu le pied sectionné mercredi 17 mars alors qu'il essayait avec d'autres personnes de monter dans un train de marchandises en marche vers le port de Calais, d'où partent les ferries pour l'Angleterre.

Selon la Voix du Nord, le drame s'est produit vers 11h du matin sur une voie de chemin de fer passant par le centre-ville de Calais. Le pied droit du migrant d'une vingtaine d'années "a été littéralement écrasé par les roues du train de marchandises", indique le journal local. Son autre pied a également été blessé. 

>> À (re)lire : L'État sévèrement critiqué pour sa gestion des migrants à Calais et Grande-Synthe

Cette personne a "chuté et a eu un membre sectionné" a confirmé auprès de l'AFP le procureur de la République à Boulogne-sur-Mer, Pascal Marconville. "Son pronostic vital n'est pas engagé, elle a été prise en charge par l'hôpital de Calais", a-t-il ajouté. 

Une enquête pour blessures involontaires a été ouverte au commissariat de police de Calais.

>> À (re)lire : À Calais, la préfecture prolonge l'interdiction de distribution de repas aux migrants

Malgré le démantèlement en 2016 de la "jungle" de Calais, des centaines de migrants séjournent en permanence dans la ville ou ses environs dans l'espoir de gagner l'Angleterre, par la voie maritime ou par le tunnel sous la Manche, souvent au péril de leur vie.

Les associations dénoncent régulièrement les conditions de vie des exilés bloqués dans le nord de la France, et "l'acharnement policier" auquel ils doivent faire face quotidiennement, notamment au niveau de l'Eurotunnel où les migrants tentent de monter dans des camions pour rejoindre le Royaume-Uni.

 

Et aussi