L'équipage de l'Ocean Viking a secouru 106 personnes samedi 20 mars, portant à 116 le nombre de rescapés à bord du navire humanitaire. Crédit : SOS Méditerranée
L'équipage de l'Ocean Viking a secouru 106 personnes samedi 20 mars, portant à 116 le nombre de rescapés à bord du navire humanitaire. Crédit : SOS Méditerranée

Cent-seize rescapés se trouvent à bord de l'Ocean Viking : 106, dont une majorité de mineurs, ont été secourus samedi, et 10 jeudi. L'équipage qui affirme avoir envoyé quatre requêtes pour débarquer ces migrants en lieux sûrs, attend toujours une réponse des autorités européennes.

L'Ocean Viking a secouru 106 personnes, samedi 20 mars, a annoncé l'ONG SOS Méditerranée qui affrète le navire. Leur embarcation pneumatique "surchargée et en détresse" se trouvait dans les eaux internationales à 34 miles nautiques (environ 63 kilomètres) des côtes libyennes, peut-on lire sur Twitter. 

Sur les 106 rescapés, 67 mineurs, dont 51 non accompagnés, ont été dénombrés ainsi que 8 femmes et 31 hommes. Ils sont originaires du Burkina Faso, du Cameroun, de la Gambie, du Ghana, de la Guinée, de la Côte d'Ivoire, du Liberia, du Mali et de la Sierra Leone. 

Selon l'équipage, une personne récupérée "inconsciente" lors du sauvetage "se rétablit" peu à peu. "Plusieurs rescapés étaient en grande détresse émotionnelle", signale-t-il également. 

Jeudi, 10 migrants libyens, dont deux femmes, trois enfants et un bébé, avaient également été secourus par l'Ocean Viking. Parmi eux, une personne a refusé d'embarquer sur le navire humanitaire, demandant à retourner en Libye. L'homme a finalement été pris en charge à bord du navire des garde-côtes libyens. Ce refus n'a pas été expliqué.

Quatre demandes de débarquement en quatre jours

Avec désormais 116 rescapés à bord, l'Ocean Viking indique être à la recherche d'un port sûr de débarquement. Quatre demandes ont été faites en quatre jours, selon l'équipage qui attend toujours un retour. "Aujourd'hui - et les jours qui viennent - la météo en Méditerranée centrale continue de se dégrader fortement, affectant l'état de santé de nombreux rescapés", précise-t-on.

>> À (re)lire : RFI à bord de l'Ocean Viking : les rescapés tentent de se construire un quotidien à bord

Guilhem Delteil, journaliste de RFI présent à bord, confirme : "Le besoin de repos se fait sentir pour les personnes secourues. Une nuit tassées dans un bateau pneumatique, puis [deux autres] avec plus de confort, mais secouées par une mer agitée qui sont venues ponctuer des mois de souffrance en Libye : les visages restent marqués par la fatigue", décrit-il.

L'Ocean Viking en patrouille dans la zone de recherche et de sauvetage depuis la mi-mars sera bientôt rejoint par l'Open Arms, qui était vendredi matin au large de la Sicile.

Entre le 1er janvier et le 18 mars 2021, l'Organisation mondiale pour les migrations (OIM) a comptabilisé 292 morts en Méditerranée, dépassant les 261 décès enregistrés l'année dernière sur la même période.

 

Et aussi

Webpack App