Photo du sauvetage du 27 mars 2021 par l'Open Arms. Crédit : Open Arms / Twitter
Photo du sauvetage du 27 mars 2021 par l'Open Arms. Crédit : Open Arms / Twitter

L'Open Arms a porté secours à 219 migrants lors de trois opérations de sauvetage au large de la Libye ces trois derniers jours. Le navire humanitaire est actuellement le seul à sillonner la zone de détresse au large de la Libye.

À peine arrivé dans la zone de détresse au large de la Libye, l'Open Arms a secouru, samedi 27 mars, 38 migrants "sur un canot de fortune à la dérive", annonce l'ONG espagnole du même nom sur Twitter.

L'équipage de l'Open Arms indique que l'embarcation de migrants partie de Libye dérivait depuis deux jours lorsqu'il est intervenu. Une équipe médicale à bord est chargée de vérifier l'état de santé des rescapés.

Lundi 29 mars, le navire humanitaire a procédé à deux nouveaux sauvetages, portant à 219 le nombre d'exilés à bord. Parmi eux figurent 13 femmes dont deux enceintes, 56 mineurs, 17 enfants âgés de moins de 10 ans et un bébé de 4 mois.

Il s'agit de la 82e mission en Méditerranée centrale de l'Open Arms qui était parti de Barcelone, son port d'attache, à la mi-mars avant de devoir faire une pause "de quelques jours" au port de Syracuse en Sicile en raison d'une mauvaise météo. Le navire humanitaire était reparti au large de la Libye le 25 mars.  

L'Open Arms est actuellement le seul navire humanitaire dans la SAR zone, l'Ocean Viking de SOS Méditerranée étant en quarantaine en Sicile après avoir secouru et débarqué 116 migrants la semaine dernière.

>> À (re)lire : L'Ocean Viking débarque ses 116 rescapés en Sicile

Le Sea Watch 3, quant à lui, est toujours immobilisé par les autorités italiennes pour raisons de sécurité après avoir repris ses missions de sauvetage depuis à peine un mois.

Près de 500 migrants interceptés et ramenés en Libye

En parallèle, au moins 480 candidats à l'exil ont été interceptés par les garde-côtes libyens ce week-end, selon un décompte effectué par l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

>> À (re)lire : Près de 4 000 migrants interceptés en mer par les garde-côtes libyens en deux mois, un record

Depuis le début de l'année, 4 500 migrants qui tentaient la traversée de la Méditerranée à destination de l'Europe ont ainsi été ramenés en Libye, indique l'agence onusienne. 

"Nous répétons que la Libye ne peut pas être considérée comme un port sûr pour débarquer les migrants", a tweeté l'OIM. 

>> À (re)lire : Motivation "humanitaire ou menace" : le rôle trouble des garde-côtes libyens

Entre le 1er janvier et le 25 mars, au moins 295 personnes ont perdu la vie sur les routes migratoires de la Méditerranée, toujours selon l'OIM. 

 

Et aussi

Webpack App