Une dose du vaccin AstraZeneca. Crédit : Imago
Une dose du vaccin AstraZeneca. Crédit : Imago

Depuis vendredi, les migrants et ressortissants étrangers séjournant en Serbie ont été inclus dans la campagne vaccinale pour lutter contre le coronavirus. Seul le vaccin AstraZeneca, dont l'utilisation a été temporairement suspendue la semaine dernière par de nombreux pays européens, peut leur être administré.

La Serbie, qui se montre parmi les pays les plus réactifs en matière de vaccination anti-Covid sur le continent européen, permet depuis vendredi 26 mars aux migrants et ressortissants étrangers vivant sur son territoire de recevoir leurs injections.

La télévision d'État RTS rapporte que la vaccination de migrants a notamment débuté dans plusieurs camps, dont celui de Krnjaca près de Belgrade. Plus de 500 migrants, provenant principalement des pays de la région des Balkans et aussi de pays de l'UE, se sont enregistrés pour recevoir leurs doses.

>> À (re)lire : Covid-19 : le Maroc, champion africain de la vaccination, sauf pour les migrants

Les migrants et étrangers peuvent également être vaccinés à la Foire de Belgrade où est situé le principal centre de vaccination, selon la RTS. En revanche, seul le vaccin AstraZeneca peut leur être administré.

Son utilisation a été temporairement suspendue la semaine dernière par de nombreux pays européens après le signalement de cas de thrombose, de troubles de la coagulation et de formation de caillots sanguins. L'Agence européenne des médicaments l'a, depuis, jugé "sûr et efficace".

La Serbie a également ouvert la vaccination à ses voisins : en Macédoine du Nord, les médias rapportent que des milliers de citoyens ont été appelés vendredi à se rendre à Belgrade pour y être vaccinés. La RST a d'ailleurs annoncé au cours du week-end le lancement d'une campagne de vaccination de propriétaires d'entreprises et de leurs employés venant d'Albanie, de Macédoine du Nord, du Monténégro, de la Bosnie et du Kosovo. Au total, 10 000 doses de vaccins ont été mises à leur disposition.

Plus de 1,3 million d'habitants de ce petit pays européen des Balkans qui en compte 7 millions ont reçu une dose de vaccin et près d'un million deux doses.

La télévision nationale n'a toutefois pas avancé de chiffres sur le nombre de ressortissants étrangers et de migrants présents dans le pays, ni expliqué si la décision de les vacciner est due à une chute de l'intérêt des citoyens serbes.

>> À (re)lire : La Croix-Rouge alerte sur le manque d'accès aux vaccins pour les migrants

Dans un rapport publié au début du mois, la Croix-Rouge alertait sur le manque d'accès à la vaccination pour les migrants, partout dans le monde. En Grèce, par exemple, 50 000 étrangers qui n'ont pas de numéro de sécurité sociale n'ont pas accès à la vaccination, indique l'ONG qui rappelle que le virus continuera de circuler si tout le monde n'est pas vacciné. Peu importe qu'ils aient des papiers ou non.

 

Et aussi

Webpack App