L'Open Arms fait route vers la Sicile pour débarquer les naufragés. Crédit : Open Arms
L'Open Arms fait route vers la Sicile pour débarquer les naufragés. Crédit : Open Arms

L'Open Arms a reçu jeudi matin l'autorisation de débarquer en Sicile les 209 migrants secourus quelques jours plus tôt au large de la Libye. Plusieurs personnes avaient été évacuées du navire ces derniers jours par les garde-côtes italiens pour raisons médicales.

À la recherche d'un port sûr depuis lundi 29 mars, l'Open Arms a obtenu jeudi matin l'autorisation de débarquer à Pozzallo, en Sicile, les 209 migrants secourus au large de la Libye. "Les 209 personnes secourues mettront le pied sur une terre sûre pour la première fois depuis longtemps", a tweeté jeudi matin l'ONG du même nom que le navire humanitaire.

L'Open Arms a porté assistance à 219 migrants lors de trois opérations de sauvetage menées samedi 27 et lundi 29 mars dans la zone de recherche et de sauvetage (SAR zone). Parmi eux figuraient 13 femmes, dont deux enceintes, 56 mineurs, 17 enfants âgés de moins de 10 ans et un bébé de quatre mois.

Mardi, une femme enceinte de six mois et son frère ont été évacués vers l'Italie pour raisons médicales. Le lendemain, une fillette de sept ans a perdu connaissance à bord du navire humanitaire et a, elle aussi, été prise en charge par les garde-côtes italiens avec ses parents et ses frères. La famille est arrivée mercredi soir sur l'île italienne de Lampedusa.

L'Open Arms était le seul navire humanitaire au large de la Libye, l'Ocean Viking de SOS Méditerranée étant en quarantaine de 14 jours en Sicile après avoir secouru et débarqué 116 migrants le 23 mars.

Le Sea Watch 3, quant à lui, est toujours immobilisé par les autorités italiennes pour raisons de sécurité, un mois seulement après la reprise de ses missions de sauvetage.

Malgré l'absence de navires humanitaires au large des côtes libyennes, les départs continuent à un rythme effréné. Plus de 500 migrants ont été interceptés en mer et renvoyés en Libye ces deux derniers jours. Mardi, deux femmes et trois enfants ont péri en Méditerranée centrale après le naufrage de leur embarcation.

 

Et aussi

Webpack App