Des migrants montent à bord d'un camion sur l'autoroute A16 qui mène au tunnel sous la Manche, près de Calais, en décembre 2020. Crédit : Reuters
Des migrants montent à bord d'un camion sur l'autoroute A16 qui mène au tunnel sous la Manche, près de Calais, en décembre 2020. Crédit : Reuters

Dix Irakiens ont été découverts jeudi cachés dans un camion dans l'Eure, en France. La veille, cinq autres migrants, originaires d'Irak, de Syrie et d'Iran, avaient été trouvés dans la remorque d'un camion frigorifique en Belgique. Au total, treize d'entre eux ont reçu l'ordre de quitter les territoires français et belge, et deux mineurs ont été pris en charge.

Dix migrants ont été découverts, jeudi 8 avril, cachés dans un camion à Val-de-Reuil, dans l'Eure, ont rapporté des médias locaux. Les individus ont été identifiés comme étant des Irakiens, dont un mineur âgé de 17 ans, qui étaient auparavant dans un campement à Dunkerque, dans le nord de la France.

Le transporteur espagnol du véhicule, qui livrait la société Geodis Pharmalog, a donné l'alerte après avoir constaté la présence de ces personnes à bord et la police est intervenue.

Le mineur a été confié aux services de l’Aide sociale à l’enfance (ASE). Les neuf autres personnes ont quant à elles chacune reçu une obligation de quitter le territoire français sous 30 jours. Le transporteur a été mis hors de cause.

>> À (re)lire : "Le transport par camion est privilégié par les migrants et les passeurs. Tous les réseaux fonctionnent avec"

La veille, cinq autres migrants ont été trouvés dans un camion frigorifique, cette fois-ci en Belgique, selon des médias belges. Le chauffeur d'un poids lourd a appelé les forces de l'ordre après avoir entendu du bruit dans sa remorque au niveau de la commune de Saint-Ghislain, située près de la frontière avec la France.

Les policiers y ont découvert cinq hommes : trois Irakiens, un Syrien et un Iranien. L'Office des étrangers a indiqué jeudi que quatre ordres de quitter le territoire avaient été délivrés. Le cinquième migrant, un mineur, a été transféré dans un centre d'hébergement pour mineurs en attendant une solution à son dossier.

Les découvertes de migrants dans des camions sont fréquentes à travers l'Europe. Cette méthode de transport est pourtant extrêmement dangereuse. Dans ces conteneurs, les personnes risquent de mourir d'étouffement et d'hypothermie. Les risques sont démultipliés lorsqu'il s'agit d'un camion frigorifique.

 

Et aussi