Des migrants en provenance du Maroc traversent le détroit de Gibraltar vers Tarifa en Espagne, en juillet 2018. Crédit : Reuters
Des migrants en provenance du Maroc traversent le détroit de Gibraltar vers Tarifa en Espagne, en juillet 2018. Crédit : Reuters

La marine marocaine a secouru, entre samedi et lundi, environ 100 migrants qui tentaient de rallier l'Europe à bord d'embarcations de fortune.

Le week-end a été dense au large des côtes marocaines. La marine marocaine a porté secours à environ 100 personnes en l'espace de trois jours, entre samedi 10 et lundi 12 avril, selon l'agence de presse marocaine MAP qui cite une source militaire.

Ces migrants, tous d'origine subsaharienne, étaient en grande difficulté à bord de plusieurs canots. Parmi eux, se trouvaient des femmes et des enfants.

Après avoir reçu les premiers soins dans différents ports du nord du Maroc, les naufragés ont été transférés dans les locaux de la gendarmerie nationale.

Des traversées par tous les moyens

Chaque année, des milliers de migrants majoritairement issus de pays d'Afrique subsaharienne ou du Maghreb tentent de rejoindre l’Espagne en traversant la quinzaine de kilomètres à peine qui séparent ce pays du Maroc.

Les migrants n'hésitent plus à tenter leur chance à bord de jet-skis, de kayaks ou même de bouées, comme le montre une vidéo diffusée ce week-end sur Twitter par le chercheur marocain Ali Zoubeidi.

Certains décident même de rejoindre les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla à la nage, malgré les risques. Déjà quatre personnes sont mortes noyées au mois de mars 2021 dans cette zone.

L'an dernier, la marine marocaine a empêché 9 179 migrants de rejoindre l'Europe en traversant la mer à bord d'embarcations de fortune. Par ailleurs, les autorités ont arrêté 466 personnes soupçonnées d'appartenir à 12 réseaux de traite d'êtres humains.

 

Et aussi