Le Sea-Eye 4 est un nouveau navire de sauvetage allemand. Il effectuera sa première mission fin avril 2021. Crédit : @J_Pahlke
Le Sea-Eye 4 est un nouveau navire de sauvetage allemand. Il effectuera sa première mission fin avril 2021. Crédit : @J_Pahlke

Un nouveau navire de sauvetage, le Sea-Eye 4, de l'ONG éponyme allemande, va prochainement sillonner la zone de détresse et de sauvetage (SAR zone) au large de la Libye pour venir en aide aux migrants. Doté d'un mini-hôpital, il sera en mesure de traiter des malades atteints par le coronavirus.

L'ONG allemande Sea-Eye a annoncé samedi 17 avril que son nouveau navire de sauvetage de migrants, le Sea-Eye 4, avait quitté le chantier naval de Rostock, en Allemagne, pour se diriger vers l'Espagne d'où il reprendra ses activités en Méditerranée.

Ce nouveau navire de sauvetage, un géant des mers, mesure plus de 50 mètres de long et a été doté d'un petit hôpital pour soigner les rescapés à bord. Il aura également la possibilité de traiter des personnes atteintes du Covid-19.

"Les gens meurent en Méditerranée depuis de nombreuses années", a déclaré dans un communiqué le président de l'ONG, Gorden Isler, pour qui le départ de ce navire constitue "un signal important envoyé par une large alliance de la société civile aux États membres de l'UE". 



"Laisser des personnes se noyer en Méditerranée pour réduire le nombre de demandes d'asile en Europe et dissuader les autres de fuir est inhumain", a-t-il ajouté.

Première mission de sauvetage prévue fin avril

L'arrivée du navire en Espagne est prévue pour la fin avril, d'où il partira "dès que possible" pour sa première mission de sauvetage.

Actuellement, seul l’Ocean Viking est dans la zone de recherche et de sauvetage (SAR zone) au large de la Libye. L'Open Arms suit, lui, une quarantaine au port sicilien de Pozzallo.

Le Sea-Eye 4, qui battra pavillon allemand, a été reconstruit par environ 250 volontaires réunis dans l'initiative "United4Rescue" qui regroupe 744 partenaires, dont Médecins sans frontières (MSF), la Confédération allemande des syndicats (DGB) ou encore la gauche radicale allemande Die Linke. Il a en grande partie été financé par l'église protestante allemande. 

"Nous ne voulons pas regarder mourir sans rien faire"

"Le Sea-Eye 4 n'est pas seulement un autre navire de sauvetage qui sauve des personnes de la noyade en Méditerranée. C'est aussi un symbole que nous, United4Rescue, ainsi que nos nombreux partenaires et supporters, ne relâcherons pas notre engagement envers l'humanité. Nous ne voulons pas regarder mourir la Méditerranée sans rien faire", a de son côté estimé Thies Gundlach, président de United4Rescue.

L'ONG allemande compte dans ses rangs un autre navire de sauvetage : le Alan Kurdi, actuellement en Sardaigne, et qui devrait rejoindre l'Espagne pour des opérations de maintenance.

Au moins 292 migrants ont péri depuis le 1er janvier 2021 en Méditerranée, et 1 200 en 2020 dont la grande majorité sur cette route centrale considérée comme la plus meurtrière du monde, selon l'ONU.

 

Et aussi

Webpack App