Plus de 1850 personnes ont rejoint l’Angleterre par bateau en 2021 Crédit : Twitter @premarmanche
Plus de 1850 personnes ont rejoint l’Angleterre par bateau en 2021 Crédit : Twitter @premarmanche

Dans la nuit de mercredi à jeudi, 209 migrants ont traversé la Manche à bord de neuf embarcations et ont atteint les côtes anglaises. Il s’agit du nombre le plus élevé d'arrivées en Angleterre par la Manche, un chiffre jamais enregistré en une seule journée cette année.

Dans la nuit du 28 au 29 avril, 209 migrants ont traversé la Manche à bord d'embarcations de fortune et ont débarqué en Angleterre. Un nombre record d'arrivées en une journée cette année.

Selon le Home Office, équivalent britannique du ministère de l'Intérieur, les autorités françaises ont de leur côté intercepté et renvoyé en France 166 personnes. Au total, 375 personnes ont donc tenté la traversée cette nuit-là.

Plus de 1 850 migrants ont rejoint l’Angleterre par bateau en 2021, contre 1 000 à la même période en 2020. Un chiffre qui ne cesse d’augmenter malgré les efforts de Londres pour contrer ce flux, allouant plusieurs millions d’euros de budget supplémentaires à la surveillance des côtes. Le gouvernement britannique a déclaré qu’il s’efforçait de "briser le modèle commercial des passeurs". Selon lui, les trafiquants "mettent en péril des vies en organisant des traversées dangereuses".

Une route dangereuse

En effet, selon une récente étude de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), la traversée de la Manche s'avère mortelle pour les migrants dont certains périssent sur les côtes nord de la France et en Belgique, mais également au large de l'Angleterre. L’agence onusienne fait état de plus d’un décès par mois.

Pour freiner le flux, Londres s’est aussi engagé à rendre la traversée de la Manche "non viable" : les autorités prévoient ainsi de rendre le séjour dans le pays plus difficile pour les demandeurs d’asile qui arrivent par des moyens illégaux au Royaume-Uni. Ils n’auraient plus les mêmes droits à l'asile que ceux qui arriveraient par des voies légales.

Selon les militants, ces mesures risquent de créer un système injuste et ne régleront pas le trafic d'êtres humains. 

 

Et aussi

Webpack App