En deux jours, le navire humanitaire Sea Watch 4 a secouru 121 personnes au large de la Libye. Crédit : Sea-Watch
En deux jours, le navire humanitaire Sea Watch 4 a secouru 121 personnes au large de la Libye. Crédit : Sea-Watch

Plus de 120 personnes en détresse ont été secourues par le Sea Watch 4 au large de la Libye au cours de deux opérations distinctes jeudi et vendredi.

De retour dans la zone de recherche et de sauvetage depuis 24h, le Sea Watch 4 de l’ONG allemande éponyme a porté secours à 121 migrants en détresse lors de deux opérations distinctes.

Vendredi 30 avril dans la matinée, une embarcation en détresse avec 77 migrants à son bord a été secourue par le navire humanitaire. Parmi les rescapés se trouvent 11 femmes et un bébé.

La veille, les membres de l’équipage avaient déjà porté secours à un bateau pneumatique en train de couler au large de la Libye. Il transportait 44 passagers, originaires d'Afrique subsaharienne qui tentaient de rejoindre l'Europe par la mer.

L'Ocean Viking, de l'ONG SOS Méditerranée, est quant à lui au large des côtes italiennes et maltaises à la recherche d'un port sûr pour y débarquer les 236 migrants secourus mardi en mer Méditerranée.

Interception de 99 migrants par les garde-côtes libyens

Par ailleurs, les garde-côtes libyens ont intercepté jeudi 99 migrants à bord d'une embarcation de fortune. Les personnes interceptées ont été envoyées en centres de détention, où les conditions de vie y sont déplorables. 

>> À (re)lire : Plus de 100 migrants meurent dans un naufrage au large de la Libye : "Ces morts ne sont pas un accident"

La Libye est un important point de passage pour des dizaines de milliers de personnes cherchant chaque année à gagner l'Europe via les côtes italiennes, distantes de quelque 300 km.

Selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), au moins 453 migrants sont morts en Méditerranée depuis le début de l’année.

 

Et aussi

Webpack App