© Simon Rico | Hakim vient de Syrie (à gauche avec le keffieh). Il squatte une maison dans le nord de la Serbie avec huit compatriotes. Tous espèrent rejoindre l'Allemagne.
© Simon Rico | Hakim vient de Syrie (à gauche avec le keffieh). Il squatte une maison dans le nord de la Serbie avec huit compatriotes. Tous espèrent rejoindre l'Allemagne.

Depuis sa fermeture en 2016, jamais la route des Balkans n'a été aussi empruntée que ces douze derniers mois par les candidats à l’exil. Mais paradoxalement, elle n'a jamais autant ressemblé à une impasse... Pour protéger les frontières extérieures de l'Union européenne, la Croatie et la Hongrie n'hésitent pas à violer les procédures du droit d'asile et à multiplier les mauvais traitements contre ceux qui ont quitté leur terre natale, avec l’espoir d’une vie meilleure. 

GRAND REPORTAGE


Dans le même temps, le racisme ne cesse de se développer en Bosnie-Herzégovine comme en Serbie, où des milliers d'exilés sont bloqués, dans des conditions toujours plus précaires, comme le dénoncent les organisations humanitaires.

"Jungles, barbelés et violences policières : les réfugiés malmenés dans les Balkans", un Grand reportage signé Simon Rico.

 

Et aussi

Webpack App