Dans le camp de Saint-Denis, en région parisienne, où vivaient plus de 2 000 personnes en 2020. Crédit : Mehdi Chebil pour InfoMigrants
Dans le camp de Saint-Denis, en région parisienne, où vivaient plus de 2 000 personnes en 2020. Crédit : Mehdi Chebil pour InfoMigrants

Depuis le mois de mai 2021, Julien Marion, ancien directeur général de la police à la préfecture de Paris, est le préfet délégué à l'immigration en Ile-de-France. Il sera notamment chargé de la gestion des centres de rétention administratives (CRA) d'Ile-de-France.

Le conseil des ministres a nommé mercredi Julien Marion au poste nouvellement créé de préfet délégué à l'immigration en Ile-de-France, auprès du préfet de police de Paris, Didier Lallement.

>> À (re)lire : "Création d'un poste de préfet délégué à l'immigration en Ile-de-France"

Julien Marion a pris ses fonctions le 1er mai. Il devra coordonner la gestion des flux migratoires en Ile-de-France, région où ils sont particulièrement importants. Selon la préfecture de police (PP), l'Ile-de-France concentre "50% des demandes d'asile nationales, 40% de l'activité nationale de primo-délivrance de titres de séjour, 30% de l'activité nationale de lutte contre l'immigration irrégulière".

Julien Marion était jusqu'à présent directeur général de la police à la PP de Paris, une direction vouée à disparaître dans le cadre de la réforme. Il a également exercé des fonctions au sein des ministère de l'Intérieur (2004-2007), de la Santé et des Sports (2007-2010).

Gestion des CRA

Quelles sont les missions qui lui incomberont ? Le Parisien a dévoilé plusieurs pistes : sous la tutelle de Didier Lallement, Julien Marion sera notamment chargé de la gestion des centres de rétention administrative en Ile-de-France (CRA). Ils sont au nombre de 4 : le CRA de Vincennes, le CRA du Mesnil-Amelot, le CRA de Plaisir et le CRA de Palaiseau. Il devrait également superviser le nouveau CRA de Seine-et-Marne qui devrait ouvrir ses portes à l’horizon 2024.

Julien Marion n'aura toutefois pas la responsabilité des démantèlements des campements informels (à Paris ou en périphérie) qui restent dans le giron de la préfecture de Paris et d'Ile-de-France. Pas de changement non plus concernant les obtentions/renouvellements des titres de séjour qui resteront de la compétence des préfectures concernées.

Selon Le Parisien toujours, Julien Marion pourrait participer à la mise en place de "Facebook live" et d’une adresse mail unique pour tous les demandes relatives au service des étrangers.

Enfin, le kiosque situé près du parvis de Notre-Dame pourrait être transformé en kiosque d’orientation pour les demandes relatives au séjour, explique le quotidien parisien.

 

Et aussi

Webpack App