Un groupe de migrants se repose à côté de certains véhicules lors d'une pause de leur voyage à travers le désert de l'Air, au nord du Niger, en route vers la frontière libyenne, le 22 janvier 2019. Crédit : AFP
Un groupe de migrants se repose à côté de certains véhicules lors d'une pause de leur voyage à travers le désert de l'Air, au nord du Niger, en route vers la frontière libyenne, le 22 janvier 2019. Crédit : AFP

Le Niger, carrefour migratoire pour de nombreux candidats à l'exil vers l'Europe, a été l'un des sujets de discussions de la conférence de Lisbonne sur les flux migratoires. Lors de cette réunion - destinée à approfondir le dialogue politique entre l'Union européenne et les pays africains - le Niger a mis en avant son bilan pour lutter contre l'immigration clandestine. Le pays a notamment créé des patrouilles mobiles de contrôles de frontières. Les autorités nigériennes appellent aussi les Européens à maintenir leur soutien. Le ministre nigérien de l'Intérieur Alkache Alhada répond aux questions de Laurent Correau.

INV AFR [VERSION INTERNET] 12/05 Alkache Alhada ministre nigérien de l'intérieur


 

Et aussi

Webpack App