Une embarcation de migrants en Méditerranée. Crédit : Ansa
Une embarcation de migrants en Méditerranée. Crédit : Ansa

Un canot, parti de Libye, qui transportait plus de 90 migrants a fait naufrage au large de la Tunisie, a indiqué le Croissant-Rouge tunisien, mardi. Seules 70 personnes ont pu être secourues. L'organisation humanitaire estime qu'au moins 23 personnes sont mortes.

Au moins 23 personnes se sont noyées dans un naufrage au large de la Tunisie alors qu’ils tentaient de traverser la Méditerranée vers l'Italie. Dans le même temps, 70 autres ont été secourues, a indiqué mardi 1er juin l’organisation humanitaire du Croissant-Rouge tunisien.

"[Le bateau] transportait plus de 90 migrants partis de Libye en direction de l’Europe", a déclaré Mongi Slim, un responsable du Croissant-Rouge. Le canot était parti du port de Zouara, à l'ouest de Tripoli, non loin de la frontière tunisienne.

Les survivants ont été retrouvés près de la plateforme pétrolière de Miskar, à 67 km au large des côtes tunisiennes. Seuls deux corps ont pour l'heure été repêchés.

Les rescapés, 37 Erythréens, 32 Soudanais et un Egyptien -- tous âgés de 15 à 40 ans -- ont été pris en charge par le Croissant-Rouge et l'Organisation internationale des migrations (OIM) au port de Zarzis, dans le sud de la Tunisie.

La marine est également venu en aide à 39 migrants qui se trouvaient sur une autre embarcation. Leur bateau, qui se trouvait à 50 km des côtes tunisiennes, était parti de Sfax (centre-est) dans la nuit de dimanche à lundi.


Les canots partis de Libye dérivent souvent au large de la Tunisie au lieu d'avancer vers les côtes européennes. Source: InfoMigrants
Les canots partis de Libye dérivent souvent au large de la Tunisie au lieu d'avancer vers les côtes européennes. Source: InfoMigrants


Plus de 120 migrants sont morts ces dernières semaines dans des incidents similaires au large des côtes tunisiennes, alors que l’amélioration des conditions météorologiques a augmenté le nombre de voyages de la Tunisie et de la Libye vers l’Italie pour atteindre l’Europe.

Départs en hausse depuis la Libye et la Tunisie

Les départs depuis la Libye ont d'ailleurs nettement augmenté, avec 11 000 départs de janvier à avril 2021, soit 73% de plus qu'à la même période l'an passé. En cause : la "détérioration" de la situation pour les étrangers dans le pays, selon le Haut-commissariat aux réfugiés (HCR).

Les départs et tentatives de départ depuis la Tunisie connaissent une augmentation. En mars, Romdhane Ben Amor, porte-parole du Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES), expliquait à InfoMigrants que ce phénomène était provoqué notamment par la récente vague de protestations politiques dans le pays et par l'impact du Covid.

Dans le même temps, en secourant chaque semaine des dizaines de migrants au large de ses côtes, la Tunisie fait face à une saturation de ses structures d'accueil, d'autant que les groupes de migrants doivent être mis en quarantaine à leur arrivée en raison de la pandémie.

Depuis le début de l’année, 640 migrants sont morts en Méditerranée centrale, selon l’Organisation internationale des migrations. 


 

Et aussi