Une embarcation de migrants dans la Manche. Image d'illustration. Crédit : Twitter @premarmanche
Une embarcation de migrants dans la Manche. Image d'illustration. Crédit : Twitter @premarmanche

Profitant d’une météo clémente et de bonnes conditions de visibilité sur la Manche, quelque 700 migrants ont atteint le Royaume-Uni depuis vendredi, à bord de dizaines d’embarcations.

Environ 700 migrants ont atteint le Royaume-Uni en traversant la Manche depuis vendredi, d'après un décompte établi par InfoMigrants à partir des nombres confirmés par le ministère de l'Intérieur britannique (Home office). Une météo estivale et une bonne visibilité sur la Manche ont entraîné une hausse des tentatives de traversées depuis la fin de la semaine dernière.

>> À (re)lire : À Calais et Grande-Synthe, sensibiliser les migrants aux risques des traversées ou non, telle est la question

Au cours de la seule journée de vendredi 28 mai, les autorités britanniques ont observé l’arrivée de 336 personnes, à bord de 19 canots, selon la BBC, citant les chiffres du Home office. Samedi, ce sont 144 personnes qui ont débarquées à bord de sept canots. Dimanche, 17 personnes se trouvaient dans un canot qui a été ramené sur les côtes britanniques. Lundi, trois embarcations arrivées au Royaume-Uni transportaient 71 personnes. Et mardi, ce sont 132 personnes qui sont arrivées à bord de six canots, a rapporté le reporter de la BBC dans la région de Douvres, Simon Jones, s'appuyant sur les données du Home office.

Plusieurs tentatives de traversées ont également été empêchées ces derniers jours par les forces de l’ordre françaises. Selon la Voix du Nord, citant la direction départementale de la sécurité publique (DDSP) du Pas-de-Calais, des policiers "ont mis en échec quatre tentatives de traversées maritimes clandestines vers l'Angleterre" lundi, au niveau de Sangatte et du Portel.

Interrogé par la quotidien régional, le commissaire central de Boulogne-sur-Mer, Arnaud Jublin, a déclaré que "toutes les nuits", des "effectifs sont dédiés à la lutte contre les traversées sauvages". "Les conditions climatiques actuelles sont favorables aux tentatives de traversées, donc de nombreux migrants sont présents sur le littoral ces derniers temps", a-t-il ajouté.

Violente rixe

Et dans l'attente de parvenir à rejoindre le Royaume-Uni, des centaines de migrants vivent dans la région dans des conditions très précaires. Cette situation donne parfois lieu à des violences. Une rixe a éclaté mardi soir, à Calais, entre une trentaine de migrants armés de couteaux. Quatre personnes ont été blessées.

>> À (re)lire : Calais : un gendarme condamné pour le vol d'un portable de migrant

La Voix du Nord a indiqué que "trois souffraient de multiples plaies et le dernier aurait des côtes cassées". Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de cet affrontement.

L’impasse Magnésia, à proximité de la route de Saint Omer, où a eu lieu la rixe, est devenu un lieu de vie pour près de 300 migrants, dont des femmes et des enfants, rapporte le quotidien régional. Ces derniers dorment dans des hangars désaffectés, voués à la destruction. Une ordonnance d’expulsion y a été placardée et la zone devrait être évacuée prochainement, a précisé le quotidien.

 

Et aussi

Webpack App