Priti Patel, la ministre britannique de l'Intérieur, le 23 mai 2021. Crédit : Reuters
Priti Patel, la ministre britannique de l'Intérieur, le 23 mai 2021. Crédit : Reuters

La ministre britannique de l’Intérieur a accusé Facebook, Instagram et Tiktok de promouvoir une image "glamour" de la traversée de la Manche. La colère du Home office s'explique par une vidéo de traversée postée sur Tiktok par un jeune migrant, qui a été vue plus de 800 000 fois. La vidéo en question a été supprimée.

Alors que le nombre de traversées de la Manche est en forte augmentation depuis le début du printemps, Priti Patel, la ministre britannique de l’Intérieur, a exigé de Facebook, Twitter, Instagram et Tik tok de supprimer de leurs plateformes les vidéos donnant une image "glamour" de la migration et des traversés de la Manche.

Dans une lettre que le journal britannique The Mail on Sunday a pu consulter, Priti Patel demande à aux géants de l'internet de "mettre fin à l'exploitation de [leurs] plateformes par des criminels impliqués dans l'immigration irrégulière organisée" à travers des vidéos donnant une image positive "des voyages incroyablement dangereux outre-Manche".

La demande de la ministre s’explique notamment par le nombre record de vues d’une vidéo sur Tiktok qui a atteint en quelques jours les 800 000 vues. On y voit un groupe de jeunes hommes dans un canot gonflable. Certains portent un gilet de sauvetage mais pas tous. Le coucher de soleil donne une belle couleur rose au ciel et le tout est agrémenté d’une musique entraînante et de la mention "Calais to Dover" (de Calais à Douvres). L’un des jeunes hommes fait avec ses doigts un "V" de victoire.

"Apologie de ces traversées mortelles"

"Les messages qui font la promotion et même l'apologie de ces traversées mortelles et illégales, que ce soit en bateau ou à l'arrière de camions, sont totalement inacceptables", a également déclaré Priti Patel dans cette lettre qui a été envoyée aux réseaux sociaux en fin de semaine dernière, selon the Daily mail.

"Ce que ces messages et publicités ne mentionnent pas, ce sont les personnes qui sont mortes en essayant de faire cette traversée, ou celles qui ont été forcées de passer 13 heures dans des bateaux en mauvais état dans des eaux glaciales", avance encore Priti Patel, appelant ces plateformes à "faire tout ce qui est en [leur] pouvoir pour supprimer rapidement et de manière proactive les messages liés aux traversées illégales avant que d'autres hommes, femmes et enfants ne meurent dans la Manche ou sur d'autres routes de migration illégale".

Selon le Daily mail, Priti Patel aurait également décidé de réagir sur la question des vidéos postées sur les réseaux sociaux après avoir été informée par la National crime agency (NCA) du rôle de plus en plus important joué par les réseaux sociaux dans le business des passeurs. La NCA, principale agence de lutte contre le crime organisé au Royaume-Uni, va désormais collaborer avec les géants du web afin que ces contenus soient retirés de leurs plateformes, indique le Daily mail.

C’était déjà le cas pour la vidéo aux 800 000 vues, introuvable sur le compte Tiktok de son auteur lundi matin.

Hausse des traversées en mai

Les traversées de la Manche ont explosé en mai, en raison des températures douces mais aussi d’un changement de méthodes, délaissant le passage par camion au profit des "smalls boats" avec lesquels les chances de passage seraient plus grandes.

La dégradation des conditions de vie des exilés à Calais pourrait également 

Selon un calcul établi par InfoMigrants à partir des chiffres donnés par le Home office, au moins 700 migrants sont arrivés au Royaume-Uni entre le vendredi 28 mai et le mardi 1er juin.

"Au cours des quatre premiers mois de 2021, le nombre de personnes qui ont traversé - 2 108 - a plus que doublé par rapport aux 896 qui ont traversé au cours de cette période en 2020", affirme, de son côté, The Guardian.

 

Et aussi

Webpack App