Une fillette a été secourue par les garde-côtes espagnols, le 20 juin 2021, au large des îles Canaries. Crédit : Reuters
Une fillette a été secourue par les garde-côtes espagnols, le 20 juin 2021, au large des îles Canaries. Crédit : Reuters

Dimanche, les garde-côtes espagnols sont venus au secours de 45 personnes dont plusieurs enfants en bas-âge, en détresse sur leur embarcation, au large de l'île de Grande Canarie. Les tentatives de traversées de l'Atlantique depuis les côtes africaines pour essayer de rejoindre l'archipel espagnol ne faiblissent pas.

Les garde-côtes espagnols ont secouru 45 migrants au large de l'île de la Grande Canarie dimanche 20 juin, ont annoncé les autorités. Parmi eux, se trouvaient 24 femmes et 8 enfants.

Originaires d'Afrique subsaharienne, ils avaient été repérés vers 9h du matin par un navire commercial, le Gebe Oldendorff, qui circulait dans les environs, rapporte la presse locale. Aucun d’eux ne portait de gilet de sauvetage.

Le capitaine du Gebe Oldendorff les a priés de rester calmes et leur a indiqué qu’un navire allait venir les secourir. Le Salvamar Macondo de la garde-côtière est en effet arrivé vers 11h20 à l'endroit où se trouvait le canot en détresse.

Visiblement épuisés, les 45 migrants ont été emmenés au port d’Arguineguín, sur l'île de Grande Canarie. Enveloppés de couvertures, les enfants ont été confiés à des travailleurs humanitaires, selon des images diffusées par l'agence de presse Reuters.


Un bébé a été secouru le 20 juin 2021 au large des Canaries. Crédit : Reuters
Un bébé a été secouru le 20 juin 2021 au large des Canaries. Crédit : Reuters


Deux jours avant, vendredi 18 juin, au moins quatre personnes sont mortes, dont une femme visiblement enceinte et un enfant, après le naufrage de leur bateau à quelques mètres de l'île de Lanzarote, dans l’archipel des Canaries.

>> À (re)lire : Canot à la dérive au large des Canaries : Aïcha, rare rescapée de 17 ans, raconte son calvaire

Deux autres bateaux transportant 110 migrants (96 hommes, 8 femmes et six mineurs) sont arrivés dans la nuit de jeudi à vendredi sur deux autres îles des Canaries, selon les services de secours. 

Les arrivées de bateaux de migrants aux Canaries depuis les côtes africaines (sud du Maroc, Mauritanie, Sénégal...) se sont multipliées depuis la fin 2019 et le renforcement des contrôles en Méditerranée.

La traversée fait au minimum 100 kilomètres, et les courants sont forts. L'état des bateaux est souvent déplorable et les embarcations sont la plupart du temps surchargées. De nombreux drames humains sont à déplorer. Le 26 avril dernier, un avion de l'armée espagnole a repéré une embarcation de migrants à la dérive, à 500 kilomètres au sud d'El Hierro, petite île de l'archipel espagnol des Canaries. Seuls trois rescapés, sur 59 passagers, ont été retrouvés vivants sur le bateau. Parmi eux, Aïcha, une jeune Ivoirienne de 17 ans. Ce bilan est le plus lourd jamais enregistré au large de l'archipel espagnol.

En 2020, 23 023 migrants ont atteint l'archipel espagnol, soit huit fois plus que l'année précédente, selon le ministère espagnol de l'Intérieur.

 

Et aussi

Webpack App