Un cadavre a été récupéré sur une embarcation au large des Canaries, jeudi 24 juin. Crédit : Reuters
Un cadavre a été récupéré sur une embarcation au large des Canaries, jeudi 24 juin. Crédit : Reuters

Vingt-deux personnes ont été secourues, jeudi, au large des Canaries. À bord de l'embarcation se trouvait également un cadavre. Ce migrant a perdu la vie lors de la traversée depuis les côtes ouest-africaines.

L'embarcation a été repérée, jeudi 24 juin, par un avion de surveillance espagnol. À son bord se trouvaient 23 personnes originaires d'Afrique subsaharienne, dont une décédée en cours de route.

En attendant la venue des secours, un navire marchand présent à proximité est resté près du canot pour s'assurer de sa sécurité. Arrivés sur zone, les sauveteurs espagnols ont pris en charge les naufragés et les ont transférés au port d'Arguineguin, sur l'île de Grande Canarie.

>> À (re)lire : Canot à la dérive au large des Canaries : Aïcha, rare rescapée de 17 ans, raconte son calvaire

Quatre migrants ont été envoyés à l'hôpital le plus proche pour "différentes pathologies", a indiqué le centre de coordination des urgences et de sécurité canarien sur Twitter.

Ce décès intervient une semaine après ceux de quatre autres personnes, dont une femme visiblement enceinte et un enfant. Leur canot avait fait naufrage à quelques mètres de l'île de Lanzarote.

Plus de 5 000 arrivées cette année

Selon Txema Santana de la Commission espagnole d'aide aux réfugiés (CEAR), les départs depuis la ville marocaine de Laâyoune se sont multipliés ces dernières semaines. Vendredi matin encore, 50 personnes ont été localisées au sud-est de l'île de Fuerteventura et attendaient l'arrivée des secours.

Les arrivées de bateaux de migrants aux Canaries depuis l'Afrique ont nettement augmenté depuis la fin 2019 et le renforcement des contrôles en Méditerranée. En 2020, 23 023 migrants ont atteint l'archipel espagnol, soit huit fois plus que l'année précédente, d'après les chiffres du ministère de l'Intérieur.

Depuis le début de l'année, 5 734 migrants ont débarqué aux Canaries, soit le double comparé à la même période l'an dernier, a précisé le ministre de l'Intérieur Fernando Grande-Marlaska.

>> À (re)lire : Un guide pour aider à la recherche des personnes disparues sur la route de l'exil

Dans le même temps, au moins 127 personnes ont perdu la vie dans l'Atlantique en tentant de rejoindre les Canaries, selon les chiffres de l'Organisation internationale des migrations (OIM). L'an dernier, 1 851 migrants sont morts sur la même route, d'après l'ONG Caminando Fronteras, qui assure le monitoring de ces migrations.

Depuis l'Afrique, la traversée fait au minimum 100 kilomètres, et les courants sont forts. Certains canots dérivent pendant plusieurs jours. Fin mai, une embarcation partie de Mauritanie avec l'espoir de rejoindre l'archipel espagnol avait été retrouvée au large de Trinité-et-Tobago, dans les Caraïbes. Quatorze cadavres en état de décomposition avancée avaient été découverts à bord.

 

Et aussi