Des migrants au large des côtes espagnoles (archives). Crédit : EPA
Des migrants au large des côtes espagnoles (archives). Crédit : EPA

La Marine royale marocaine a porté secours à 344 migrants, dont des femmes et des enfants, entre samedi et mercredi. Ces migrants étaient en "difficulté à bord d'embarcations de fortune" en Méditerranée et dans l'Atlantique, a indiqué l'agence de presse MAP.

Malgré le renforcement des contrôles aux frontières et les restrictions de circulation liées à la pandémie de coronavirus, les flux migratoires en direction de l'Europe ne se tarissent pas.

Entre samedi 10 et mercredi 14 juillet, les autorités marocaines ont porté assistance à 344 migrants, parmi lesquels des femmes et des enfants. Tous se trouvaient en "difficulté à bord d'embarcations de fortune" en Méditerranée, en direction de l'Espagne continentale, et dans l'Atlantique, en direction des Canaries, d'après l'agence de presse marocaine MAP.

>> À (re)lire : Intégration des migrants : au Maroc, le fossé se creuse entre discours et réalité

Ces personnes, en majorité originaires d'Afrique subsaharienne, "ont reçu les premiers soins à bord des unités de la Marine royale, avant d'être acheminés vers les ports les plus proches du royaume puis remis à la gendarmerie royale", a précisé la MAP, citant une source militaire.

Près de 2 100 morts depuis le début de l'année

Début juillet déjà, les autorités marocaines avaient secouru 244 migrants au large des côtes méditerranéennes et atlantiques en seulement deux jours.

Au premier semestre 2021, 12 622 personnes sont arrivées en Espagne par voie maritime, soit près du double du nombre d'arrivées à la même période l'an dernier (7 256), selon le ministère espagnol de l'Intérieur.

Au total, 2 087 migrants ont péri en tentant d'atteindre l'Espagne entre janvier et juin, d'après une récente étude de l'ONG Caminando Fronteras. Un nombre cinq fois plus élevé que celui enregistré pour la même période de l'an dernier.

 

Et aussi

Webpack App