La Croix-Rouge et le Croissant-Rouge rejoignent les équipes de SOS Méditerranée, qui affrète l'Ocean Viking. Crédit : SOS Méditerranée
La Croix-Rouge et le Croissant-Rouge rejoignent les équipes de SOS Méditerranée, qui affrète l'Ocean Viking. Crédit : SOS Méditerranée

Après l’arrêt du partenariat entre Médecins sans frontières (MSF) et SOS Méditerranée au printemps 2020, c’est au tour de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge de monter à bord de l’Ocean Viking. Leurs équipes seront chargées d’apporter une aide médicale et matérielle à bord.

Des équipes de la Fédération internationale de la Croix-Rouge (FICR), qui réunit la Croix-Rouge et le Croissant-Rouge, rejoindront à partir du mois d'août l'équipage de SOS Méditerranée à bord de l’Ocean Viking. 

Des médecins, une sage-femme et des professionnels de la FICR fourniront à bord du navire humanitaire des soins médicaux et une aide matérielle (nourriture, vêtements, produits d’hygiène). Elles apporteront aussi un soutien psychologique aux "personnes particulièrement vulnérables", comme les mineurs non accompagnés et les victimes de la traite d'êtres humains, précise le communiqué publié lundi 19 juillet.

"Personne ne devrait mourir en cherchant la sécurité"

"Il est inacceptable que des personnes continuent de périr en mer, aux portes de l'Europe : c'est un échec patent de la communauté internationale. C'est pourquoi nous avons décidé, une nouvelle fois, de porter notre soutien d'urgence vital en mer et nous appelons nos partenaires et donateurs à soutenir cette opération", a déclaré le président de la FICR, Francesco Rocca. "Personne ne devrait mourir en cherchant la sécurité".

>> À (re)lire : Libye : les corps d’au moins 14 migrants retrouvés sur une plage de Zaouia

La FICR a lancé un appel d'urgence de deux millions de francs suisses (1,8 million d'euros) pour soutenir l'opération.

"Être rejoint par le réseau de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge à bord de l'Ocean Viking est un honneur et une nouvelle étape pour notre organisation. L'engagement de la FICR à venir en aide aux personnes en détresse en mer souligne l'absolue nécessité de contribuer à sauver des vies en Méditerranée centrale", a déclaré de son côté Caroline Abu Sa’Da, directrice générale de SOS Méditerranée Suisse, en charge du partenariat.

Plus de 1 000 décès au premier semestre 2021

Le nombre de migrants décédés en mer en tentant de rejoindre l'Europe a plus que doublé cette année, a indiqué mi-juillet l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), qui appelle les États à prendre des mesures urgentes. Selon les statistiques publiées par l'OIM, au moins 1 146 personnes sont mortes en mer au cours du premier semestre 2021. En 2020, 513 avaient péri au cours de la même période, et 674 en 2019.

Depuis le début de ses opérations en février 2016, SOS Méditerranée revendique avoir secouru plus de 33 500 personnes avec l'Aquarius puis l'Ocean Viking. Le quart d'entre elles étaient mineures.

 

Et aussi

Webpack App