La ville marocaine de Tanger, est situé à quelques kilomètres du détroit de Gibraltar. Crédit : Picture alliance
La ville marocaine de Tanger, est situé à quelques kilomètres du détroit de Gibraltar. Crédit : Picture alliance

Le week-end dernier, la Marine marocaine a porté assistance à 204 migrants au large de ses côtes. La plupart sont originaires d’Afrique de l’ouest. Parmi eux, se trouvaient plusieurs femmes et enfants.

Avec le beau temps, les tentatives de départs depuis les côtes marocaines vers l’Espagne s’intensifient. Samedi 17 et dimanche 18 juillet, 204 migrants, dont des femmes et des enfants, ont été secourus par la Marine marocaine, rapporte l’agence de presse MAP, citant une source militaire.

Ces migrants, pour la plupart originaires d’Afrique de l’ouest, avaient tenté la traversée à bord de kayak et d’embarcations en bois.

Les personnes secourues ont reçu les premiers soins à bord des unités de la Marine royale, avant d’être acheminées vers des ports du Maroc les plus proches puis remis à la gendarmerie.

Malgré le renforcement des contrôles aux frontières et les restrictions de circulation liées à la pandémie de coronavirus, les flux migratoires en direction de l'Europe ne se tarissent pas. Entre samedi 10 et mercredi 14 juillet, les autorités marocaines avaient déjà porté assistance à 344 migrants "en difficulté à bord d’embarcations de fortune" en Méditerranée, en direction de l’Espagne continentale, et dans l’Atlantique, en direction des Canaries.


Les Canaries et l'Espagne continentale ne se trouvent qu'à quelques kilomètres des côtes marocaines. Crédit : InfoMigrants
Les Canaries et l'Espagne continentale ne se trouvent qu'à quelques kilomètres des côtes marocaines. Crédit : InfoMigrants


Et au début du mois, 244 autres personnes avaient aussi été secourues par la Marine royale au large des côtes méditerranéennes et atlantiques en deux jours.

Au total, entre le 1er janvier et le 15 juillet 2021, 14 737 personnes ont rejoint l'Espagne, dont la moitié via les Canaries. Un chiffre en augmentation de 63 % par rapport à la même période de l'année dernière.

Par ailleurs, 2 087 migrants ont péri en tentant d'atteindre l'Espagne entre janvier et juin, d'après une récente étude de l'ONG Caminando Fronteras. Soit cinq fois plus que le chiffre enregistré pour la même période de l'an dernier.

 

Et aussi

Webpack App