Des migrants en provenance du Maroc traversent le détroit de Gibraltar vers Tarifa en Espagne, en juillet 2018. Image d'illustration. Crédit : Reuters
Des migrants en provenance du Maroc traversent le détroit de Gibraltar vers Tarifa en Espagne, en juillet 2018. Image d'illustration. Crédit : Reuters

Plus de 300 migrants, majoritairement originaires d'Afrique subsaharienne, ont été secourus par la Marine royale marocaine la semaine dernière, entre mardi et vendredi. Les exilés se trouvaient à bords de plusieurs canots pneumatiques, kayaks et autres embarcations.

En Méditerranée, comme dans la Manche, la période estivale est synonyme d’une hausse des départs depuis les côtes d’Afrique du nord à bord d’embarcations de fortune. Vendredi 23 juillet, l'agence de presse marocaine MAP a indiqué que la Marine royale marocaine avait porté secours, entre mardi et vendredi, à 368 migrants, dont trois enfants et sept femmes, alors qu'ils tentaient la traversée de la Méditerranée vers l'Espagne.

Les personnes, majoritairement originaires d'Afrique subsaharienne, "se trouvaient en difficulté à bord de 22 embarcations pneumatiques, 30 kayaks" et cinq autres petites embarcations, a précisé l’agence. Selon elle, l’état santé des exilés était "dégradé" et ils ont "reçu les premiers soins nécessaires".

Cette série de sauvetages fait suite à des événements similaires. La précédente semaine, la marine marocaine avait effectivement déjà porté secours 344 autres migrants au large des côtes méditerranéenne et atlantique en cinq jours.

Pays de transit

Le Maroc est un pays de transit pour de nombreux exilés originaires d’Afrique subsaharienne qui cherchent à rejoindre l’Europe en gagnant l’Espagne via la Méditerranée ou l'Atlantique, où ils tentent de rejoindre l'archipel espagnol des Iles Canaries. Des routes qu’empruntent également de nombreux jeunes Marocains.

Quelque 12 622 migrants sont arrivés en Espagne par voie maritime au premier semestre 2021, soit près du double du nombre d'arrivées à la même période l'an dernier (7 256), d'après le ministère espagnol de l'Intérieur.

Au total, 2 087 migrants ont péri en tentant de se rendre en Espagne entre janvier et juin, selon une récente étude de l'ONG Caminando Fronteras.

 

Et aussi

Webpack App