Des migrants à leur arrivée aux Canaries, après avoir été secourus au large de l'archipel, le 26 août 2021. Crédit : Reuters
Des migrants à leur arrivée aux Canaries, après avoir été secourus au large de l'archipel, le 26 août 2021. Crédit : Reuters

Environ 30 migrants ont disparu au large des Canaries, ont indiqué mardi les autorités espagnoles. Depuis le début de l'année, le nombre de personnes décédées sur cette route migratoire s'élève à 1 922, d'après les chiffres de l'association Caminando fronteras.

Un nouveau naufrage au large des Canaries a fait au moins 30 disparus, ont déclaré, mardi 31 août, les autorités espagnoles. Les sauveteurs ont porté assistance, à l’aube, à 32 migrants, au large de l’île de Fuerteventura. Une personne décédée lors de la traversée était également à bord de l’embarcation.

Selon les témoignages des survivants, environ 60 personnes avaient initialement pris place à bord du canot, a précisé à l’AFP une source au sein de la préfecture des Canaries. L’association Caminando fronteras, qui surveille les flux migratoires et reçoit leurs appels à l’aide, a indiqué pour sa part que deux bateaux avaient été portés disparus : l’un transportant 42 personnes, et l’autre 59.

Sa porte-parole Siham Korriche a souligné la confusion régnant autour du bateau ayant été secouru. "Ces deux bateaux étaient des bateaux gonflables" de style zodiac, "ils sont partis de la même zone", Tan-Tan dans le sud du Maroc, "le même jour, nous ne savons donc pas quel bateau a été retrouvé", a-t-elle ajouté.

Près de 2 000 morts depuis le début de l'année

La traversée depuis les côtes ouest-africaines est particulièrement longue et dangereuse en raison de forts courants. De nombreuses embarcations disparaissent ou font naufrage en mer. La semaine dernière, une dizaine de migrants avaient disparu au large des Canaries et trois cadavres de femmes avaient été localisées quelques heures plus tard dans la même zone, à l’est de l’île de Lanzarote.

Le 19 août, une migrante avait été secourue au large de l'archipel alors qu'elle se trouvait sur un zodiac retourné à côté de deux cadavres et avait affirmé qu'elle voyageait avec une quarantaine de personnes, probablement mortes.

Les arrivées de migrants aux Canaries, à l'issue d'une traversée particulièrement dangereuse, ont connu une augmentation spectaculaire depuis la fin 2019 et le durcissement des contrôles en Méditerranée.

>> À (re)lire : Un guide pour aider à la recherche des personnes disparues sur la route de l'exil

En 2020, année record depuis 2006, 23 023 migrants ont atteint l’archipel espagnol, soit huit fois plus que l'année précédente, selon le ministère espagnol de l'Intérieur. Le flux des arrivées ne s'est pas tari depuis. Du 1er janvier au 15 août, 8 222 migrants sont, en effet, arrivés sur l'archipel, plus de deux fois plus que sur la même période en 2020.

D’après l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), au moins 428 personnes ont perdu la vie durant cette traversée du 1er janvier au 20 août, soit 102 de plus que sur la même période l'an dernier. Mais selon des données compilées par Caminando Fronteras sur la base des témoignages de migrants, au moins 1 922 personnes ont disparu en mer sur les six premiers mois de 2021.

 

Et aussi