Des migrants secourus par les forces britanniques, le 4 août 2021. Crédit : Reuters
Des migrants secourus par les forces britanniques, le 4 août 2021. Crédit : Reuters

Dimanche, 158 migrants ont atteint le Royaume-Uni à bord d'embarcations de fortune. Dans le même temps, les autorités françaises ont indiqué avoir secouru 23 personnes en détresse dans la Manche.

Si les traversées de la Manche se faisaient plus rares ces dernières semaines en raison du mauvais temps dans la région, elles ont désormais repris avec l’amélioration des conditions météorologiques.

Dimanche 5 septembre, 158 personnes réparties dans quatre canots ont atteint les côtes britanniques, quatre jours après que sept autres exilés ont été interceptés en mer par les forces britanniques et ramenés dans le pays. Parmi les quelque 150 migrants arrivés dimanche se trouvaient quatre enfants en bas âge et un bébé, a indiqué la BBC.

Le même jour, le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (Cross) Gris-Nez a porté secours à 23 migrants, dont six femmes et un enfant de quatre ans, en détresse dans la Manche, a déclaré la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord dans un communiqué.

"En avarie moteur, les passagers se trouv[ai]ent en difficulté au large de Wimereux (62) et [ont] demandé assistance", ont précisé les autorités françaises. Les naufragés ont tous débarqué sains et saufs à Boulogne-sur-Mer où ils ont été pris en charge par les pompiers du service départemental d’incendie et de secours (SDIS) et la Police aux frontières (PAF).

Les dernières traversées de la Manche enregistrées remontent au samedi 21 août. Ce jour-là, un nouveau record avait été atteint avec l’arrivée en Angleterre de 828 migrants répartis sur 30 bateaux, selon les chiffres du Home office. Dans le même temps, les forces françaises avaient annoncé avoir empêché près de 200 personnes de rejoindre le Royaume-Uni.

>> À (re)lire : Un migrant érythréen meurt pendant la traversée de la Manche

Depuis la fin 2018, les traversées de la Manche se multiplient malgré les mises en garde répétées des autorités qui soulignent le danger lié à la densité du trafic, aux forts courants et à la basse température de l'eau.

Depuis le début de l’année, près de 12 500 personnes sont arrivées en Angleterre, à bord de plus de 500 canots.

 

Et aussi

Webpack App