Extrait d'une vidéo tournée par Sea-Watch, le 27 août 2021.
Extrait d'une vidéo tournée par Sea-Watch, le 27 août 2021.

L'ONG Sea-Watch a filmé via le Seabird, son avion de reconnaissance, le naufrage d'une embarcation de migrants au large des côtes libyennes, le vendredi 27 août. On y voit des personnes qui tentent de s'accrocher comme elles peuvent à la quille du bateau renversé.

L’ONG allemande Sea-Watch a diffusé sur les réseaux sociaux les images du naufrage d’une embarcation de migrants au large de la Libye, le vendredi 27 août. Les images sont fortes : des migrants, en très grande difficulté, sont assis sur la coque de leur bateau retourné.

Immobiles, visiblement en danger de mort imminent, les migrants attendent de l’aide. Les vidéos ont été tournées par le Seabird, l’avion de reconnaissance de l’ONG allemande.

On y distingue la voix d'une militante à bord alerter les autorités. "Appel d’urgence. Le bateau est renversé. Il y a environ 20 personnes sur la quille du bateau. Il n’y a pas de moteur. Les survivants n’ont aucun moyen de bouger".

Des migrants portés disparus

Dans l'eau, d'autres migrants tentent de s'accrocher tant bien que mal au canot. À ce moment-là, 11 personnes ont pu se hisser sur la quille, 5 autres essaient de s'y accrocher, détaille l'ONG.

Deux heures plus tard, une vedette des garde-côtes libyens s’approche de l’embarcation en détresse. Des personnes tombées à l’eau ne pourront pas être secourues.


"Au final, on sait qu'environ 35 personnes ont été interceptées et que, selon ce que disent les rescapés des soi-disant garde-côtes libyens, au moins 5 sont portés disparus", écrit l’ONG le lendemain sur Twitter.

Une trentaine de personnes ont été ramenées à terre.

Les départs de Libye pour tenter de rejoindre l’Italie sont en forte augmentation ces derniers mois. Le nombre de migrants décédés en mer en tentant de rejoindre l'Europe a plus que doublé cette année, a souligné mi-juillet l'Organisation internationale des migrations (OIM). Près de 1 300 personnes ont péri en Méditerranée cette année.

>> À (re)voir : Quand l'Europe ferme les yeux : vie et mort en Méditerranée

Passeurs et trafiquants ont par ailleurs profité ces 10 dernières années du climat d'instabilité qui a régné dans ce pays d'Afrique du nord. Des dizaines de milliers de migrants d'Afrique subsaharienne, en quête de l'eldorado européen, y sont la proie de trafiquants quand ils ne meurent pas en tentant la traversée.

 

Et aussi