Des migrants attendent à l'extérieur du nouveau centre dans le village de Zervou sur l'île de Samos, en Grèce, le 20 septembre 2021. Crédit : AP
Des migrants attendent à l'extérieur du nouveau centre dans le village de Zervou sur l'île de Samos, en Grèce, le 20 septembre 2021. Crédit : AP

Sur l’île grecque de Samos, proche de la Turquie, un nouveau camp de réfugiés dit "fermé", isolé et doté d’une structure ultra-sécuritaire vient d’entrer en service. Les quelque 500 demandeurs d’asile qui se trouvaient encore dans l’ancien camp de Vathy ont commencé à y être transférés. Reportage.

* GRECE _Enrobé Transfert de réfugiés de Vathi vers Samos


Avec notre envoyé spécial à Samos, Joël Bronner 

"Camp fermé ? On ne sait pas ce que c'est un camp fermé. C’est une prison ou bien c’est pour les immigrés ? Parce qu’on m’a dit que c’était conçu comme une prison." Comme ce jeune Malien, assis à côté de ses sacs, les demandeurs d’asile s’interrogent et s’inquiètent, eux qui s’apprêtent à quitter le camp de Vathy et ses airs de bidonville pour le nouveau camp de l’île de Samos et sa réputation de prison.

>> À (re)lire : À Samos, la Grèce inaugure un nouveau "centre fermé" pour demandeurs d'asile

Au Cameroun, Paulette tenait un commerce de pièces détachées qui l’amenait à voyager à Dubaï voire en Chine. Ce nouveau camp, elle s’y résigne à contrecœur. "Ça me fend le cœur, dit-elle. Moi je n’ai pas le choix. Si j’avais le choix, je ne pourrais pas accepter d’aller là-bas. C’est parce que je n’ai pas le choix, je suis obligée de partir."

Comme elle s’est sentie obligée aussi de quitter le Cameroun. "À Buea, il y a la guerre, la guerre politique, on tue les gens, on kidnappe les gens. Moi, j’ai perdu ma mère, j’ai perdu mon père, j’ai perdu mon enfant, j’ai perdu ma petite sœur, mon grand frère… Donc je me suis retrouvée seule. Et moi je ne savais pas. S’il fallait le refaire, moi je préfèrerais mourir dans mon pays que de venir ici. Oui. Parce que ces gens-ci, ils n’ont pas de cœur."

Alors que les transferts entre les deux camps démarrent tout juste, la pelleteuse est déjà prête. La destruction de l’ancien camp de Vathy est prévue pour la fin de semaine. 

 

Et aussi