Plus de 9 000 personnes ont débarqué aux Canaries cette année, contre 4 000 à la même période, l'an dernier. Crédit : Reuters
Plus de 9 000 personnes ont débarqué aux Canaries cette année, contre 4 000 à la même période, l'an dernier. Crédit : Reuters

Environ 200 personnes sont arrivées sur un seul et même canot jeudi 14 octobre, à Grande Canarie. À son bord, une femme venait d'accoucher. Au total, en près de 24 heures, quelque 600 personnes ont débarqué, via des opérations de sauvetage ou par leurs propres moyens, dans l'archipel des Canaries.

Ce jeudi, une embarcation comprenant près de 200 personnes, localisée au sud de l'île de Grande Canarie, a fait l'objet d'une opération de sauvetage. Ses occupants ont été débarqués au port d'Arguineguín. Ce chiffre pourrait encore augmenter. Il s'agirait du plus grand nombre d'occupants sur un seul et même canot recensé dans la décennie, selon Gerardo Santana, coordinateur de la Croix-Rouge, interrogé par la presse espagnole.

À bord de ce canot, une femme avait accouché de jumeaux, quelques heures avant l'intervention des secours. Elle a été évacuée en hélicoptère, avec un bébé ; le second était mort-né, selon les informations données par la Croix Rouge et la Salvamento Marítimo à l'agence de presse EFE. C'est l'hôpital Juan Negrín, sur l'île de Grande Canarie, qui les a pris en charge.

En 24 heures, près 600 migrants seraient arrivés sur les côtes de l'archipel des Canaries, selon divers médias espagnols. Certains ont rejoint les îles par leurs propres moyens ; d'autres ont été interceptés et secourus.

Parmi ces arrivées, 103 exilés, dont 16 femmes et huit enfants, ont débarqué à Lanzarote dans la nuit de mercredi à jeudi grâce à l'intervention des secours. De leur côté, les occupants de deux embarcations sont parvenus à atteindre Haría, au nord de Lanzarote. Toujours à Lanzarote, vers 4 heures du matin, les secours espagnols ont amené à l'embarcadère de La Cebolla de Arrecife 49 personnes d'origine subsaharienne.

Une série de sauvetages ininterrompue depuis plusieurs jours

Déjà, mercredi 13 octobre, 187 migrants avaient été secourus au large de Lanzarote, selon EFE. Retrouvés à bord de cinq embarcations, les rescapés étaient à majorité d’origine maghrébine, à l’exception de 50 Africains subsahariens dans le dernier canot. Europa press dénombrait parmi eux 14 femmes, 5 mineurs et un bébé.

La veille et l'avant-veille, une importante série de sauvetages avait également eu lieu. Au total, entre lundi matin et mercredi soir, les secours maritimes espagnols auraient ainsi porté assistance à près de 470 personnes.

>> À (re)lire : Trois importants sauvetages dans les Canaries en à peine plus de 24 heures

Les traversées en direction des îles Canaries depuis les côtes ouest-africaines ne cessent d'augmenter depuis le début de l'année - plus de 9 000 débarquements contre près de 4 000 à la même période l'an dernier. 

Selon les dernières données de l'Organisation internationale des migrations (OIM) publiées vendredi 24 septembre, au moins 785 personnes sont mortes sur la route des Canaries entre janvier et août 2021. L'ONG Caminando Fronteras comptabilise, elle, 1 922 personnes décédées, rien qu'au premier semestre 2021.

 

Et aussi