D'importants moyens ont dû être déployés, samedi 23 octobre 2021, pour secourir 39 personnes dans la Manche. Crédit : @premar/Twitter
D'importants moyens ont dû être déployés, samedi 23 octobre 2021, pour secourir 39 personnes dans la Manche. Crédit : @premar/Twitter

Plusieurs embarcations ont été secourues dans la nuit de lundi à mardi, dans la Manche, alors qu’elles tentaient de rejoindre les côtes britanniques. En tout, 71 personnes ont été ramenées à terre, saines et sauves. Côté britannique, un homme est toujours porté disparu après être tombé du bateau dans lequel il se trouvait.

Les tentatives de traversées de la Manche ne faiblissent pas. Dans la nuit du lundi 25 au mardi 26 octobre, le centre opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Gris-Nez a lancé plusieurs opérations de secours pour venir en aide à des embarcations repérées en difficultés, indique un communiqué de la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord.

>> À lire : "J’essaie de monter sur les canots au dernier moment, gratuitement" : les migrants prêts à tout pour gagner l’Angleterre

C’est tout d’abord un ferry qui a signalé la présence d’une embarcation en difficulté dans le chenal de Dunkerque. "[Le CROSS a engagé] le remorqueur d'intervention, d'assistance et de sauvetage (RIAS) Abeille Languedoc qui [a] récupéré 38 naufragés à son bord", peut-on lire dans le communiqué.

Une seconde embarcation a été, par la suite, signalée au large de Dunkerque. Le patrouilleur Pollux de la Marine belge est alors dérouté pour sécuriser l’embarcation. L’Abeille Languedoc se dirige, avec les 38 premiers rescapés, vers la zone et prend en charge à bord 33 nouveaux naufragés.

Les 71 personnes secourues ont été déposées au port de Dunkerque. Elles ont été prises en charge "par le centre opérationnel départemental d'incendie et de secours (CODIS) et la police aux frontières (PAF)" du Nord, ajoute le communiqué de la préfecture.

>> À lire : France : en trois jours, près de 1 300 migrants ont pris la mer vers le Royaume-Uni

Le 23 octobre, un drame avait déjà été évité de peu. 39 personnes ont été secourues dans le détroit du pas de Calais après que leur embarcation a coulé. Elles se trouvaient à la mer lorsque les secours sont arrivés. Plusieurs personnes ont dû être hélitreuillées et évacuées vers l'hôpital de Boulogne-sur-Mer.

Un homme recherché au large de l'Essex

Côté britannique, un homme serait mort, lundi soir, "après être tombé de son bateau dans l’eau" alors que deux hommes somaliens ont, eux, pu être secourus, a rapporté, mardi, le correspondant local de la BBC.

Le Home office a indiqué, mercredi, que les recherches pour retrouver l'homme tombé dans les eaux internationales avait pris fin, mardi en début d'après-midi.

"Il s'agit d'un rappel des dangers extrêmes des traversées de la Manche à bord de petites embarcations et du mépris de la vie inhumain dont font preuve les groupe criminels", a déclaré un porte-parole du ministère dans un communiqué.

Selon le quotidien britannique The Times, citant des sources de la police britannique aux frontières, deux autres migrants seraient portés disparus dans les eaux françaises.

Sollicitée par l'AFP, la préfecture maritime pour la Manche et la mer du Nord basée à Cherbourg (France) a indiqué qu'elle n'avait "pas eu d'information sur la disparition en mer de migrants ou de naufragés, en secteur de recherche et de sauvetage sous responsabilité française".

Selon The Times, ce sont en tout 145 personnes qui sont arrivées au Royaume-Uni mardi, à bord de cinq embarcations. Dimanche, 29 personnes avaient accosté. Ces chiffres portent à près de 20 000 le nombre d'arrivées au Royaume-Uni en 2021.

 

Et aussi