Vingt-quatre migrants ont été secourus dans la Manche au large des côtes belges, le 27 octobre 2021. Crédit : Reuters
Vingt-quatre migrants ont été secourus dans la Manche au large des côtes belges, le 27 octobre 2021. Crédit : Reuters

Vingt-quatre migrants qui tentaient de rallier l'Angleterre dans une embarcation de fortune ont été secourus, mercredi, à environ 40 km au large du port de Zeebruges. Une femme âgée fait partie des rescapés. Ils étaient en mer depuis deux jours.

Vingt-quatre migrants qui tentaient de rallier l'Angleterre dans une embarcation de fortune ont été secourus, mercredi 27 octobre, à environ 40 km au large de la Belgique. Quatre d'entre eux ont dû être hospitalisés, a indiqué la police belge à l'AFP.

Le sauvetage a eu lieu à plus de 40 km au large de Zeebruges après un appel de détresse des occupants du petit bateau, a souligné à l'AFP une porte-parole de la police fédérale. Parmi les 24 personnes, des adultes uniquement, plusieurs souffrent d'hypothermie.

L'opération de secours, avec deux bateaux et un hélicoptère, a nécessité la mise à l'arrêt temporaire d'un parc éolien, selon le gouverneur de la province de Flandre occidentale, cité par l'agence de presse Belga.

Selon la presse flamande, ces migrants - 22 hommes et deux femmes dont une dame âgée - étaient en mer depuis deux jours. Aucune précision n'a été donnée sur leur lieu de départ présumé, ni sur leurs nationalités.

Les passeurs qui organisent ces traversées dans des conditions périlleuses agissent généralement depuis le littoral français, autour de Calais et Dunkerque, plus près des côtes anglaises.


Crédit : Google map
Crédit : Google map

Peu de traversées par la mer depuis la Belgique

La semaine dernière un Irakien de 25 ans a été interpellé à La Panne, en Belgique, avec plus de 100 gilets de sauvetage dans le coffre de sa voiture.

La police belge intercepte régulièrement des migrants autour du port de Zeebruges, ces derniers cherchant à franchir la Manche cachés dans des remorques de camions. C'est également dans ce port belge qu'avait été chargé, en octobre 2019, le conteneur frigorifique dans lequel ont été retrouvés, peu après le déchargement en Angleterre, les corps sans vie de 39 migrants vietnamiens. Le drame avait eu un retentissement international.

Les opérations de sauvetage en mer sont en revanche peu fréquentes au large de la Belgique. Au mois de mai, quarante-neuf migrants, dont une majorité de Vietnamiens, avaient toutefois été secourus au large des côtes belges. L'embarcation serait partie de France et aurait dérivé.

Le procureur de Bruges, Frank Demeester, a affirmé que le matériel utilisé par les trafiquants (bateaux pneumatiques, gilets, moteurs, jerrycans etc.) transitait souvent via la Belgique "pour être utilisé en France".

Côté français, selon le préfet du Pas-de-Calais, 29 360 migrants - éventuellement comptés plusieurs fois - ont tenté la traversée de la Manche, entre le 1er janvier et le 30 septembre 2021. Près de 16 000 sont passés en Angleterre.

 

Et aussi